Exercice du regard – Concordances et jeux visuels – Musée Guimet

Capture d’écran 2016-07-16 à 11.54.26Lorsqu’on se balade, il y a beaucoup de chose que nous ne voyons pas. Le musée propose alors un atelier pour apprendre à regarder autrement. C’est pour cela que nous sommes partis armés d’un appareil photo, accompagné d’une photographe, Nadia Prete, dans le musée à la recherche de choses différentes et qui se complètent. Prêt pour le voyage ?

Présentation de l’atelier par le musée
Regardez de façon créative et photographiez malin au musée Guimet !
Comment regarder les œuvres de façon créative ? Comment jouer avec les ressources de nos smartphones et autres appareils photo numériques ?
Comment faire surgir l’inattendu, l’insolite, la rencontre entre les œuvres du musée en croisant les mots, les idées les images… C’est ce que proposent les nouveaux exercices du regard consacrés à la photo. Ils initient une nouvelle façon de porter le regard sur ce qui nous entoure dans les collections du musée et au-delà !
Cet atelier est réalisé avec votre smartphone. Pensez à bien le recharger! Vous aurez également besoin de votre câble et d’une clef USB.

Mon vécu
Le titre Exercice du regard m’a tout de suite attiré l’œil. Apprendre à regarder, voilà un exercice bien compliqué à faire. Alors pourquoi ne pas être aidé par un professionnel dans un très joli musée, comme celui du musée Guimet ? Ni une, ni deux, j’ai envoyé un mail au service de réservation du musée. Le lendemain, j’ai reçu le mail de confirmation et ma place me sera réservée définitivement qu’après paiement. C’est sans aucune hésitation alors que j’envoyai un chèque et attendu avec impatience le jour J.

Comme d’habitude, le point de rendez-vous est devant l’auditorium. Etrangement, il n’y a pas beaucoup de personnes qui me tiennent compagnie. Ce n’est pas important, ce n’est pas le nombre de participant qui compte. Puis une élégante et souriante femme vient nous chercher pour emmener dans une salle d’activité au bout d’un couloir. Nous ne sommes que deux participantes plus un ami de la photographe qui anime l’atelier.

Elle se présente et nous donne l’orientation pour cet atelier. On va devoir réaliser un dytique avec ce qu’on trouve dans le musée. Pour nous donner l’inspiration, elle nous montre via un power point des réalisations soit d’artistes confirmés ou d’artistes débutants. La tâche semble compliquée. Nous décidons de nous servir de notre appareil photo et non de notre téléphone pour réaliser notre travail. Il a l’avantage de faire des images de qualité et l’extraction est aussi plus facile. Nous avons 45 minutes pour trouver l’inspiration.

DSC02346

On se balade dans les espaces qu’on nous a délimité. On se croise, on s’échange des mots, l’enthousiasme est là. Le temps passe vite et on se retrouve à la salle. On se montre nos photos, on parle, les idées commencent à arriver. Le fait de devoir passer au concret du montage va poser problème. Il y a deux ordinateurs, heureusement que nous ne sommes que quatre. On extrait nos photos on réfléchit comment faire et surtout comment faire avec le logiciel proposé que nous ne maîtrisons pas trop. De plus, le mode d’emploi ne correspond pas à la version que nous avons. Ma binôme tente de monter le sien en trouvant des images compatibles. Elle trouve mais pas de chance, on ne peut plus changer de places les photographies, il faut recommencer. Mais le temps avance vite et c’est déjà terminé. Nous repartons sans avoir fini notre travail, ni l’avoir imprimé. Le côté pratique n’a pas été testé en grandeur nature avant l’atelier. C’est bien dommage car c’est la seule chose qui est gênante. Je considère qu’un atelier de 2h30 à 26€, je devrais partir avec quelque chose d’abouti. Après que le musée ne sache pas comment faire à cause de problème technique et sécurité, c’est à lui de voir et d’adapter en conséquence les ateliers. C’est le seul point négatif.

Capture d’écran 2016-07-16 à 11.45.04

Sinon, c’est vraiment très plaisant de rencontrer des gens passionnés et de partager avec eux. De voir leur photo et de se rendre compte de choses que nous n’avions pas vu, des choses que cela pouvait inspiré ou évoqué. C’est bien dommage que nous n’étions que deux car la qualité de l’échange et la sympathie de l’intervenante valait la peine de se déplacer. Pour la peine, je me suis baladée pendant une heure après dans le musée pour regarder autrement les œuvres que les autres avaient prises. C’était un vrai régal et si à la rentrée l’activité est encore proposée, c’est avec plaisir que j’y retournerai.

Capture d’écran 2016-07-16 à 11.46.06
Voir autrement pousse forcément à la curiosité, de faire attention aux choses, de s’inciter à regard par rapport à un autre point de vue et c’est très enrichissant. Maintenant lorsque je vais au musée, je prends plus de temps pour regarder les œuvres pour essayer de plus me les approprier. Je vous recommande cet atelier qui risque de piquer votre curiosité.

Capture d’écran 2016-07-16 à 11.47.11
Durée : 2h30
Atelier sur réservation soit par mail ou soit par téléphone. Service réservation très réactif.
Tarif : 26€ (le – : un peu cher)

Capture d’écran 2016-07-16 à 11.48.07

Capture d’écran 2016-07-16 à 11.48.58

Capture d’écran 2016-07-16 à 11.49.48

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s