En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut

Olivier-Bourdeaut-En-attendant-BojanglesCertaines personnes ont des familles bien à part. C’est le cas de notre héros dans MrBojangles qui a des parents affectueux et aimants mais assez loufoque et étrange. Est-ce pour autant qu’il a eu une vie remplie d’aventures ?

Pour la famille, chaque jour est une occasion de faire la fête, de s’amuser et de profiter de chaque instant. Il y avait toujours du monde à la maison pour être ensemble, bien manger et partager des moments remplis de bonne humeur. La mère sort assez peu de la maison et son mari lui donne un prénom différent chaque jour. La punition pour un enfant est de le mettre devant la télévision. Et au final, les méthodes d’enseignements scolaires ne sont pas adaptés alors les parents lui feront école à la maison. Les blocages vont alors s’évanouir et le garçon va s’épanouir avec le plaisir d’apprendre. Tout aurait pu continuer ainsi si l’argent continuait d’affluer et si la mère ne commençait pas à perdre les pédales.

Puis cette vie pleine de douce folie et de surprises va doucement sombrer dans un tendre cauchemar. Même en donnant tout l’amour nécessaire, la folie gagne la mère qui perd de plus en plus pied. Elle sait l’attention qu’elle a pour sa famille et s’en veut de leur faire subir de telles choses. Alors pour donner une nouvelle chance à la famille, ils partent en Espagne au grand air avec de nouvelles choses à voir, à découvrir et peut-être se ressourcer. Puis la situation n’est plus totalement gérable et alors tout va radicalement changer pour éventuellement un nouveau début ?

Alors déjà pour résoudre un premier mystère, qui est ce fameux Mr Bojangles ? C’est le titre d’une chanson de Nina Simone dont les parents du héros aiment danser, d’où le choix de l’illustration de couverture. Olivier Bourdeaut fait fort pour son premier roman qui fait un buzz incroyable aussi bien dans les médias que sur la blogo. Il faut dire que ce roman est un olni (Objet Livresque Non Identifié) avec son style très particulier et cette histoire au combien loufoque. L’absurde ne touche pas un grand public mais avec une bonne dose de poésie, de douceur, d’Amour, cela change tout. Avec une légèreté étonnante, il parle de chose magnifique comme la rencontre de ce couple fusionnel qui ne peut vivre l’un sans l’autre et triste comme le fait de voir sa mère devenir folle et d’aller la voir dans un hôpital psychiatrique. Et puis à savoir ce qui est vrai ou faux l’auteur l’a dit au début : « Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l’endroit, à l’envers, parce que la vie c’est souvent comme ça ».

Une lecture agréable qui donne un coup de folie à ces habitudes. Cela m’a donné envie de plus profiter des petites choses du quotidien qui peuvent vous rendre la plus jolie. Alors si vous avez envie de vous prendre une bouffé de bonne humeur, prenez ce sympathique livre.


« Je ne peux pas passer mes journées à vous attendre, je ne peux pas vivre sans vous! Votre place est avec nous deux… Pas une seconde, surtout pas une journée! D’ailleurs, je me demande bien comment font les autres pour vivre sans vous, chuchota-t-elle, la voix brisée en sanglot (…)« 

L’avis de Natiora : C’est un livre à offrir et à s’offrir pour une parenthèse enchantée qui mine de rien oblige à garder les yeux sur terre, et à regarder sous un autre angle toutes les petites choses du quotidien.

L’avis de BricabookEn attendant Bojangles est un premier roman addictif, frais, drôle et bien rythmé. On y parle d’amour avec la légèreté et la profondeur qu’on a déjà vues chez un certain Boris Vian. Comparer un premier roman à l’Ecume des jours : n’y a-t-il pas meilleure analogie ?   Vous auriez tort de le laisser s’échapper.

L’avis de Blablamania : La plume simple, foisonnante et poétique d’Olivier Bourdeaut nous fait tanguer, danser, prendre la route avec ses personnages, en nous entraînant au fil des pages de ce roman comme dans une comédie musicale sans temps mort (= j’aimerais beaucoup le voir porté à l’écran…). Une belle invitation à la fête, malgré les obstacles.

L’avis de Jérôme : Un premier roman audacieux, loin des modes, qui ne donne pas dans l’autofiction ou la biographie romancée, quel plaisir ! Il s’en dégage un charme désuet, un petit rien de suranné qui vous enveloppe dès les premières pages. Tout ce qu’il me fallait pour attaquer la rentrée littéraire de janvier de la meilleure des façons.

L’avis des mots tordus : Mais tout d’un coup, la danse est beaucoup moins enjouée. Car derrière cette frivolité, il y a une grande souffrance. Mais je ne veux pas vous en dire plus, car j’ai envie de que vous rentriez dans la danse comme le dirait si bien Grégoire.

L’avis des Chroniques Culturelles : Bref, cher Olivier, oui, j’ai dansé et ri avec votre Bojangles, et un peu pleuré aussi, car c’est vraiment un très joli premier roman que vous nous offrez ! J’ai hâte de lire les prochains !

L’avis de Mes expériences autour des livres : Pour moi, c’est une lecture qui fait du bien, cette famille déborde d’amour et démontre une solidarité à toute épreuve quelque soient les difficultés. J’aime ressentir ces sentiments positifs et je suis ressortie de ce livre comme revigorée par cette légèreté et cet amour.

L’avis de Marguerite : J’ai aimé plein de choses dans ce roman, et surtout plein de petites choses. Une liste, peut-être?
La couverture. La fantaisie. Les émotions toujours présentes. Les personnages fantasques. Le père qui appelle sa femme chaque jour par un prénom différent. Mademoiselle Superfétatoire, grand oiseau exotique membre à part entière de la famille. La musique omniprésente. Le ton léger du début et doux-amer de la suite. L’amour sans faille du père pour sa femme. Leur vouvoiement. L’absurdité des situations.

 

Publicités

13 réflexions sur “En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut

  1. Pingback: Challenge lecture – 200 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

  2. Merde, je l’ai laissé passer ! Je vais lui courir après de suite !

    Sinon, tu as noté « Il faut sire que ce roman est un olni »… je pense que tu voulais dire « dire » ! 😆

  3. Pingback: En attendant Bojangles – Olivier Bourdeaut | Nos expériences autour des livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s