Mais n’te promène donc pas toute nue – Lucernaire

AFFICHE Mais n'te promène donc pas toute nue.inddLa femme du député Ventroux à la fâcheuse manie de balader chez eux en tenu très légère. Cela n’indispose en rien les invités, les voisins ou le personnel de maison, mais ce n’est pas du goût du mari qui en perd son latin. Direction le théâtre rouge du Lucernaire pour en découvrir un peu plus.Actuellement, on peut trouver deux pièces de Feydeau au Lucernaire qui ont comme point commun d’être des pièces en un acte. Je dois malheureusement dire aussi qu’elles sont toutes deux très décevantes. J’adore l’écriture de Feydeau et sa façon de se moquer de la bourgeoisie mais c’est mon troisième spectacle que je trouve ennuyant. Est-ce un signe qu’il faut que j’arrête d’en voir ?

mais-n-te-promene-donc-pas-toute-nue--1

Un mari se dispute avec sa femme car elle se ballade juste en chemise de nuit dans la maison alors que tout le monde est habillé. Elle revendique le confort et lui clame la bienséance. Bien entendu, elle se change devant son fils de 13 ans ce qui déplait d’autant plus à son époux. Leur voisin, Clémenceau, aime regarder la jeune femme à l’aise dans son corps. Ce qui énerve encore plus le député qui a des rêves de grandeur. Puis des personnes vont défiler dans la maison et voir Madame détendu dans son corps. Le mari va s’énerver et va aller jusqu’à montrer son cul comme point culminant de sa rage furieuse.

mais-n-te-promene-donc-pas-toute-nue-

L’histoire est sympathique surtout avec la fameuse scène ou Madame se serait fait piquer sur la fesse et cherche quelqu’un pour lui sucer le dard restant. C’est un chroniqueur du Figaro qui va s’y appliquer et va sortir une aiguille à tricoter. La scène aurait pu être osée en nous montrant des fesses, d’autant plus que la comédienne a un joli postérieur. Mais non, le metteur en scène a choisi une certaine pudeur. D’ailleurs, la pièce entière aurait pu être un autre chose qui n’a pas été. Pourquoi le comédien qui joue le mari essaie de jouer à la façon de… dans le spectacle en changeant d’intonations sans raison ? Pourquoi devoir crier et hurler pour montrer la colère ? Pourquoi ces pseudos grands gestes pour créer du mouvement qui encombre l’espace au final ? Pourquoi de tels rajouts de cris et de gestes pour montrer la folie qui gagne M. Ventoux ? Pourquoi vouloir jouer en costume d’époque et mettre un shifoumi ?

ob_3e7d87_piecegalerie-4531-image-710x0

Heureusement que le spectacle ne durait qu’1h10 car j’ai dû résister au sommeil tellement je m’ennuyais. Je voulais prendre mon livre mais il n’y avait pas assez de lumière pour que je puisse lire. Je me suis allongée sur la banquette livre mais très vite je me suis relevée car sinon se sont les applaudissements qui m’auraient réveillé. Il y a trop de hurlement et d’un jeu assez moyen pour que je puisse accrocher. En tout cas, cela m’a vacciné pour un moment des vaudevilles et je crois que je vais aller voir du contemporain très vite. Au moins, les artistes essaient moins de faire comme x ou y, ils tentent d’innover et de créer. Copier pour faire aussi bien, je dis oui. Mais pour faire moins bien, je dis non.

Encore un Feydeau où il faut passer son chemin. Envie de rire ou de se vider la tête ? Tenter un autre spectacle du Lucernaire.

Lien vers le théâtre   
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s