Maris et femmes – Théâtre de Paris

40x60-maris-et-femmes-aubalconDirection le New-York de Woody Allen où deux couples doivent affronter les affres du temps. Après avoir partagé des années ensemble, l’envie de plus de liberté et de plaisir commence à germer dans l’esprit. Peuvent-ils être plus heureux séparés ?

L’histoire
Deux couples d’amis qui se connaissent depuis des années se donnent rendez-vous pour aller au restaurant, au chinois comme d’habitude. Avant d’aller se restaurer un couple à une nouvelle à annoncer : il se sépare. Mais attention, en toute amitié et en accord l’un avec l’autre. Lui va se trouver un appartement au centre-ville et elle garde la maison. D’ailleurs, très vite, il trouvera une jeune demoiselle qui va lui redonner ces 20 ans. Et elle, va rencontrer un homme qui va tout de suite tomber sous charme.

ob_73ac89_marisetfemmes-celine-nieszawer70

Cette séparation va pousser l’autre couple à s’interroger sur leur relation. Sont-ils vraiment épanouis ensemble ? N’ont-ils pas peur tout simplement de prendre un nouveau départ ? Lui, professeur rencontre de très séduisantes étudiantes et certaines ne sont pas insensibles à son charme d’écrivain. Et elle, ne serait-elle pas tombée amoureuse de son collègue si gentil ?

Les deux couples vont passer par des phases d’interrogations pour au final trouver la réponse : être ensemble ou seul.

ob_915564_marisetfemmes-celine-nieszawer49

Mon avis
Ce spectacle à fait parler de lui dans Paris : grande campagne d’affichage dans le métro, beaucoup de retour dans la presse, une maligne vidéo de présentation de spectacle et pour finir une nomination aux Molières dans la catégorie Comédie. En plus, adaptée une pièce de Woody Allen aidé par des comédiens rodés à la scène, il était impossible pour le théâtre de Paris de passer inaperçu dans la pléthore de propositions. Ne fréquentant pas trop ce genre de salle après beaucoup de déception, je décide tout de même de tenter ma chance et pourquoi ne pas rire.

marisetfemmes©celine-nieszawer28

Le début de soirée débute mal car on me place sur le premier rang au bord de la scène qui est en hauteur. Comme la salle est à moitié vide, je me demande si je peux changer de place pour voir toute la scène. On me refuse car cela incommode les comédiens de ne voir personne au premier rang. Si cela incommode le spectateur, apparemment, c’est moins grave. A moins que cela soit une stratégie pour éviter que je regarde l’âge des spectateurs dans la salle. Ils ont presque tous le double de mon âge. Je me pose la question si je suis bien le cœur de cible. Je crains que non et plus le spectacle avança, plus j’en avais la certitude.

La mise en scène me rappelle deux autres spectacles déjà vu dans la même salle la saison dernière. De grands panneaux inclinés qui changent de couleurs selon les situations avec quelques mobiliers sur le même principe de couleurs. C’est important le recyclage surtout en cette période où on parle beaucoup d’écologie (ne pas confondre avec économie). Première petite déception puis l’histoire commence et je me demande quand je dois rire. Toutes les situations sont prévisibles dès le début alors aucune surprise à l’horizon. Mes voisines rigolent et me jeter des regards torves car je ne rigole pas. Les blagues sont tout aussi prévisibles que les situations. Oui, c’est cliché. Le mec quitte sa femme pour aller avec une jeunette blonde et écervelé, rien de nouveau sous les spots. Alors j’attends qu’on arrive à la fin avec le changement de situation et une scène qui ressemble à la première. Merci de faire cela, ainsi on sait qu’on arrive bien à la fin.

ob_59c443_marisetfemmes-celine-nieszawer11

Il y a un point positif quand même. Les sept comédiens surtout les cinq principaux ne sont pas à leur premier spectacle et connaissent bien les rouages de ce genre de spectacle. Ils maîtrisent très bien l’espace, leur texte, leur comportement. Ils sont très bons et cela m’a sauvé d’un ennui certain. Il fallait peut être avoir plus de 50 ans pour trouver cela drôle. Je préfère regarder un film de Woody Allen car j’ai le droit à avoir de beaux plans et une excellente bande son.

Les couples se font et se défont, apprennent à s’aimer et se désaimer, se trouvent et se perdent. Woody Allen apprécient raconter des histoires de rencontres mais le théâtre et traduit en français n’est pas forcément l’adaptation la meilleure. Je vous invite à passer votre chemin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s