L’homme qui n’aimait pas les armes à feu – Tome 1 – Chili con carnage – Lupano et Salomone

imageLe désert n’est pas très confortable. Maître Byron Peck et M. Hoggaard y vont pour une bonne raison : une femme. Margot de Garine est d’une beauté renversante et fait tourner la tête aux hommes pour mieux les voler. Certains veulent alors se venger et là, ça va chauffer. 

Maître Byron Peck, citoyen britannique et avocat d’affaires traverse le désert en compagnie de M. Hoggaard. Ces deux hommes à l’apparence et aux comportements si différents possèdent un point commun qui le lie comme les doigts de la main. Margot de Garine, belle, séduisante et terriblement vénale use de ces charmes pour utiliser les hommes. Elle les épouse, les utilise comme des amants et lorsqu’elle n’a plus besoin d’eux, une balle dans la tête et l’affaire est terminée.

4202635174

Le duo de choc, l’un maîtrisant très bien la langue anglaise et l’autre, s’exprime avec des borborygmes suite à un souci d’arme à feu. L’un était l’époux et l’autre était l’amant. Le destin et la colère les a réuni pour se venger de cette femme qui leur à fait tourner la tête.

Ils l’ont retrouvé. Toujours à faire du charme même à de dangereux voleurs mais voilà, sur le chemin va se dresser un obstacle imprévu. Un jeune homme qui est tombé éperdument amoureux de cette jeune femme a qui il n’a jamais adressé la parole. Il veut lui sauver la vie et conquérir son coeur. Il ne sait pas encore ce que cela va lui coûter. Pour tout dire, à moi non plus, car pour cela il faudra lire le tome 2.

ob_af39a6_delcourt

On trouve les ingrédients du western mais en version drôle. On trouve même un indien assez filou. Les héros sont opposés et sont complémentaires à la fois, un duo comique de haut vol. Et ce petit jeune homme, totalement innocent et naïf qui tombe facilement amoureux d’une belle femme et de beaux seins. Le rythme est à la fois calme et à la fois soutenu. Impossible de ne pas finir la bande dessinée tellement que j’étais dans l’univers si bien fait. Cela fait du bien de voir un beau travail de qualité pour un premier tome qui ne cherche pas à faire de la quantité pour justifier d’autres tomes à défaut de qualité. J’ai hâte de découvrir la suite pour savoir ce qui va se passer et que risque les Etats-Unis.

Une bande dessinée très chouette qui donne envie de retourner dans le désert. Au revoir Blueberry et bonjour Maître Byron Peck et M. Hoggaard. Affaire à suivre.

PlancheA_124457

 

Un grand merci à Belette pour son très bon conseil.

L’avis de Belette

Publicités

5 réflexions sur “L’homme qui n’aimait pas les armes à feu – Tome 1 – Chili con carnage – Lupano et Salomone

  1. Pingback: Challenge lecture – 200 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s