Laura, une actrice du social au coeur de l’action

Capture d’écran 2016-04-30 à 11.03.41Laura a à coeur son métier et voudrait le faire connaître à tous. Avec ces collègues, ils décident de créer le Festival du travail social afin de partager et d’échanger autour du social et de ces représentations. Allons à la rencontre de cette femme plein d’énergie et de volonté afin qu’elle nous en dise plus.

Pourquoi faire un festival du travail social?
Le but de créer ce festival du travail social est de faire parler de nos métiers du travail social, souvent encore méconnus par le grand public. Et surtout de dédier un temps pour dénoncer la marchandisation du social qui s’opère depuis plusieurs années, de défendre nos métiers qui sont attaqués dans leur fondement par le gouvernement actuel. Nous voulions montrer quels sont nos métiers de travailleurs sociaux, la manière dont on travaille en parlant d’initiatives existantes et en mettant en avant des convergences de luttes.Dans un contexte de casse du droit du travail avec la loi El Kohmri, des temps de parole seront mis en place sur ces questions avec la commission Travail Social Debout.

f0028e_ebeebb0931084064be331691a9e92d9e

Qui sont les personnes à l’initiative de ce festival?
Il est à l’initiative du collectif Avenir Educs, soutenu par les EGATS (Etats Généraux Alternatifs du Travail Social) et les syndicats. Le collectif Avenir Educs est constitué de professionnels du travail social, d’étudiants, de formateurs, de personnes syndiquées, des universitaires… Toutes personnes intéressées par les questions sociales peuvent se joindre à nous.

customLogo

Que va-t-il se passer pendant ce festival?
Durant cette journée, il y aura des tables rondes sur des questions générales au travail social comme le sort de la protection de l’enfance et des mineurs isolés étrangers. Et également sur des questions comme l’aspect budgétaire de plus en plus présent avec une logique d’évaluation poussée de plus en plus imposée dans les institutions. La question du profit revient encore et toujours… inlassablement. Une conférence gesticulée d’une assistante sociale montrera comment renforcer le lien social au lieu de produire la dé-cohésion sociale tant attendu par nos détracteurs. Des projections de films et courts-métrages sur des questions sociales seront projetées tout au long de la journée avec la présence ce certains réalisateurs afin de discuter de leur création, à la suite. Des expositions seront installées (photographies, panneaux explicatifs sur les préjugés…). Il y aura également un espace enfant avec pas mal d’animations, un espace de gratuité pour ceux qui veulent ramener ou prendre des objets pour leur donner une seconde vie. La restauration tout au long de la journée se fera par plusieurs associations. La journée se conclura sur des concerts de style différents( rap, reggae, musique grecque…)

Comment définirais-tu le travail social? a quoi sert-il?
Il n’y a pas une seule manière de définir le travail social selon moi. Je vais tenter de te répondre par plusieurs éléments de réponses. Le travail social, je le définirais comme un moyen pour certaines personnes qui vont être dans le besoin que ce soit sur le court ou long terme de demander un accompagnement en fonction de leur problématique, leur besoin, leur envie. Travailler sur l’accès aux droits est pour moi primordial afin de reconnaître chacun à égalité.

Je dirai que le lien social permet le bien être ensemble. Travailler là-dessus entre personnes accompagnées et accompagnantes est, me semble-t-il, très riche et permet de comprendre beaucoup sur les uns des autres. D’une certaine manière, le travail social cherche à promouvoir le changement social.

Pourquoi faire appel au crowdfounding?
Alors justement nous n’avons pas pu faire appel à des sites de financement participatif car ils nous demandaient trop de contreparties. En tant que collectif, nous n’avons pas de rentrée d’argent. Les syndicats nous aident financièrement pour les frais les plus importants comme la nourriture, le déplacement des personnes venant de provinces, le matériel technique… Le pot commun qui a finalement été mis en place permettra de compléter les  autres frais et aussi comme soutien pour les luttes futures car le combat ne s’arrête pas là.

Capture d’écran 2016-05-06 à 17.20.48
Tu as toujours voulu travailler dans le social?
J’ai toujours voulu travailler dans le secteur social, oui mais j’ai évolué dans mes choix de métiers.

Je voulais travailler dans le milieu de la petite enfance quand j’avais 14 ans. Je suis entrée en BEP Carrières Sanitaires et Sociales. C’est dans ce cadre que j’ai été confronté à différents métiers du secteur social lors de période de stages. J’ai découvert le métier d’éducatrice spécialisée et j’ai décidé de faire les études pour. J’ai donc passé le bac Sciences Médico Sociales puis le diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé.

Tu peux me parler de tes actions?
J’ai beaucoup travaillé dans le secteur de l’insertion comme on le nomme dans le travail social. Auprès de personne vivant à la rue principalement. Ce sont des personnes sortant de prison, des personnes immigrées, des jeunes en errance, des personnes handicapées, d’autres atteintes de troubles psychiatriques, des personnes ayant perdu leur emploi, ayant eu une rupture familiale…

J’ai aimé travailler avec ce public. Malheureusement c’est un secteur qui subit des coupes budgétaires qui rendent parfois difficile notre travail envers ces personnes. Je ne sais pas où je voudrais travailler à la fin de ma formation actuelle.

Penses-tu que la culture à sa place dans le social?
Je suis en licence de coordination de projets en insertion par la culture. J’ai toujours été intéressé par le lien entre travail social et culture. Lors de ma première expérience professionnelle en tant qu’éducatrice nous avons beaucoup discuté de cela avec ma collègue et réfléchis à la culture comme lien socialisant.

Que répondre aux personnes qui disent que la culture ne sert à rien?
Je suis bien sûr en désaccord mais que mettons-nous derrière la définition de culture ?
Eric Favey disait « Nous sommes tous à titre individuel et collectif, les héritiers de quelque chose, tous porteurs de culture et nous devons nous reconnaître en égale dignité ». Cette phrase résume bien la vision de l’éducation populaire telle qu’elle était porté et telle que je l’imagine.

Quelques lectures ou autres que tu as appréciés dernièrement ?
Ces derniers temps, j’ai lu un livre de Maryse Bresson sur la sociologie de la précarité et aussi des mangas car j’aime ça. Sinon j’ai vu un reportage intéressant sur les actions non violentes « La révolution c’est maintenant ». Je trouve que ça faisait pas mal écho à la nuit debout.

9782200601843

Capture d’écran 2016-04-30 à 11.03.41

 

Capture d’écran 2016-04-30 à 11.06.30

 

Texte d’appel:

Pour une société solidaire et l’émancipation des personnes !

Nous, membres de collectifs, associations, syndiqué(es), professionnel(le)s, étudiant(e)s, citoyen(ne)s …, organisons un festival du Travail Social le samedi 14 mai  2016 qui aura lieu à la Bourse du travail de Bobigny, en Seine Saint-Denis. 

Aux actuelles logiques de management et de rentabilité et à la financiarisation du social, nous opposons une autre conception du social et du soin  basée sur l’humain, le collectif, une parole politique (qui est actuellement confisquée au terrain), la rencontre… Les personnes accompagnées ne sont ni des marchandises ni des produits. Rappelons-le : « ON NE GERE PAS l’AUTRE, ON L’ACCOMPAGNE ». 

Chaque citoyen est malmené au travers des attaques faites au social.Un désengagement financier des fonds publics s’opère envers les institutions. Progressivement c’est le contrôle social qui se substitue au politique : en mettant en place des exigences normatives de plus en plus contraignantes sur les professionnels et sur les personnes accompagnées. Sous prétexte d’économies et de logique comptable : comptabilité des actes de soins, des rendez-vous, des coups de fil passés, un contrôle des personnes est en marche. Sous prétexte de partenariat et de secret partagé, le partage d’informations avec les mairies et la police est progressivement imposé aux acteurs du social détournant les objectifs d’émancipation et d’intégration vers des logiques de contrôle et de répression. Depuis la loi sur la prévention de la délinquance en 2007 les logiques sécuritaires et le contrôle social sont à l’œuvre et ont pris le pas sur des logiques éducatives.

Par ailleurs se généralise un discours méprisant concernant les pratiques et références théoriques des travailleurs sociaux qui seraient rigides et fondées sur des références aux sciences humaines. Nous continuerons à défendre la clinique et à miser sur l’importance d’élaborer et de penser dans les différents secteurs.

Nous souhaitons nous rassembler autour d’un festival du travail social où les professionnels, les personnes accompagnées, les familles et toutes personnes intéressées par le sujet, pourront témoigner et partager ce qui, au quotidien, peut tisser les solidarités et permettre à chacun de s’exprimer. 

La forme de festival nous a paru essentielle car c’est aujourd’hui la créativité des professionnels du social qui est menacée, or c’est dans la créativité de leurs pratiques que les professionnels peuvent faire éclore la volonté d’émancipation de l’autre.Cette journée sera l’occasion de créer des rencontres, d’échanger sur nos pratiques, nos valeurs, parler des luttes menées dans différents secteurs, de donner la parole à des personnes et équipes qui réfléchissent à des manières intéressantes de concevoir l’accompagnement, l’éducatif, le soin …  

Rencontres-débats, expositions, concerts, théâtre forum, projections, tables de presse/médias alternatifs, salon du livre, zone de gratuité, espace enfant seront présents à cette occasion.

L’accès sera libre et ouvert à toutes et à tous. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s