Division Street : Genèse d’une histoire orale des Etats-Unis – Studs Terkel

DSC00954
Louis Studs Turkel est un spécialiste de l’histoire orale des Etats-Unis et il est allé à la rencontre de tous les citoyens. Les éditions Amsterdam éditent son recueil d’entretiens qu’il a effectué dans les années 60 à Chicago, sous le titre : « Division Street : Genèse d’une histoire orale des Etats-Unis ».  Voyageons dans le temps…

Les éditions Amsterdam ont décidé de publier le premier livre de Studs Terkel sortit en 1967, Division Street : Genèse d’une histoire orale des Etats-Unis. Il a écumé les rues de Chicago pour aller à la rencontre des habitants qui font les Amériques.  Pendant des heures et des années, il a écouté les gens leur parler de leurs vies, de leur vision sur la crise, la question raciale, la lutte pour l’égalité des noirs, le travail avec le développement de l’automatisation, la guerre du Vietnam, la bombe atomique… Chacun se prête au jeux en toute confiance en lui ouvrant son coeur.

Une lecture agréable à la rencontre d’une multitude de gens très différents avec des idées complémentaires et totalement opposés. Les interviews sont toutes agréables à lire incitant ainsi à les lire les unes après les autres. Ce qui est un peu dommage c’est le niveau de langue qui est identique à toutes les personnes malgré les grandes différences sociales. Je ne vois pas en quoi cela aurait été nuisible d’avoir les vrais mots, les vraies expressions qui donnent plus d’authenticité. Et l’autre petite chose qui est dommage, se sont les fautes de frappes et les fautes d’orthographe dans le livre. Le contenu est très intéressant en proposant une immersion dans les Etats-Unis des années 60.

Un beau voyage en Amérique à la rencontre des gens qui font ce pays avec leurs peurs, leurs rêves et leurs espoirs. Quand la sociologie devient une aventure, il serait dommage de passer à côté.

Publicités

7 réflexions sur “Division Street : Genèse d’une histoire orale des Etats-Unis – Studs Terkel

  1. Pingback: Challenge lecture – 200 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

  2. J’avais un autre titre de Studs Terkel dans ma LAL, mais j’ajoute celui-ci tout de suite. Il a l’air passionnant.
    Quand tu écris que le niveau de langue est identique pour toutes les personnes, je me demande si c’est la même chose en anglais.

    • Je me suis posée la même question. Je ne sais pas si c’est la traduction où si c’est un choix dans la restitution. Je ne pense pas qu’un patron parle comme un petit malfrat.

  3. Il a l’air bien ce bouquin ! Il va falloir que je le lise 😉
    Mince, faut en plus que je fasse un cake pour l’accompagner ? D’habitude, les gens, ils mettent des verres de bière ou des bouteilles de whisky à coté de leur livre 🙂

  4. Il te reste encore un morceau de cake ? Parce que le bouquin était sensas… Un vrai moment de découverte sur Chicago, sur les hommes et sur l’âme humaine. Avec un bon whisky, à peine frelaté, ce fut un délice de découvrir cette étude orale de l’Amérique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s