Désolé, je n’avais plus de batterie… et autres excuses utiles

413IOZHoLTL._SY312_BO1,204,203,200_

Il y a toujours des moments où l’on peut avoir besoin d’une excuse et certains ont en besoin plus que d’autres. Les éditions Bréal décident alors de proposer un petit ouvrage rassemblant un large panel d’excuses qui peuvent servir en toute occasion. Plus envie de venir à un rendez-vous? Pas envie de faire l’amour ce soir? Trouver une bonne raison pour justifier son retard? Voici un petit livre qui va donner des idées. 

Qui n’a jamais entendu des excuses bidons pour excuser une annulation de dernière minute ou un retard? Et oui, c’est difficile à dire « Ecoute, on m’a proposé mieux » ou « J’avais pas trop envie de venir alors j’ai attendu le dernier moment pour venir ». Alors autant inventer des excuses qui peuvent paraître ou non crédible.

Plus trop envie de voir votre famille ou des potes? Je vous propose cela : « Avec la hausse du prix de l’essence, on ne va plus pouvoir venir aussi souvent. »

Pas envie de faire l’amour? Je vous propose : « Pas ce soir, j’ai mal au dos« .

Pas envie de voir des potes? « Je dois faire du baby-sitting pour une amie. »

Pas envie de faire du sport? « Je ne peux pas venir courir, je n’ai qu’une chaussure dans mon sac de sport. »

1h de retard à un rendez-vous? « Navré pour le retard, ma montre est restée à l’heure d’été. »

Vous l’aurez compris, on va propose un large choix pour être de mauvaise foi en toute situation. Un livre idéal à offrir à ceux qui sans cesse arrive en retard ou vous plante au dernier moment. Fini les : j’ai besoin du temps pour mes amis, ma famille, mes hobbies et pour moi… Un peu de fraîcheur dans le mépris pour autrui. L’originalité au service de l’hypocrisie que beaucoup apprécie utiliser très régulièrement.

Publicités

22 réflexions sur “Désolé, je n’avais plus de batterie… et autres excuses utiles

  1. Pingback: Challenge lecture – 200 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

  2. MDR ! Le coup de la batterie ou de la panne de réseau, je l’ai entendu assez souvent, j’ai balancé le connard, plus simple que de lui acheter une nouvelle batterie.

    L’heure d’été, un stagiaire avait fait le coup au boulot, dans la boite de mon mari, mais le chef n’avait pas apprécié du tout ! Personne ne l’a cru ! 😛

    • Personne ne l’a cru… étonnant 🙂
      Des biens mauvaises excuses, je pense que tous le monde en a entendu une foultitude…
      Ce livre a du bien fonctionné car ils ont lancé des cartes postales avec des excuses dessus 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s