Les naufragés

135826Le cinéma français est-il en panne de bonnes idées ? A force de faire des films avec des têtes d’affiche sans aucun contenu, on va finir par croire que l’on veut vraiment désintéressé les spectateurs du 7ème art national. En tout cas, le film Les Naufragés porte bien son nom, car je me suis plongée dans un ennui qui n’en voyait pas le bout.

David Charbon après avoir tourné « Cyprien » et « De l’autre côté du périph » voulait surement continuer sur sa lancée de succès. Mais voilà, ce n’est pas parce que l’on choisit dans son casting l’excellent Laurent Stocker de la Comédie Française, Daniel Auteuil et Julie Ferrier que l’histoire va être intéressante. Nous serons relatés les aventures de Jean-Louis Brochard (Daniel Auteuil), un banquier véreux qui détourne des millions avant de s’enfuir. On va lui donner un nouveau passeport avec une nouvelle identité, avec nom qui devrait être drôle : Mustapha.

1141100.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Il va s’enfuir de la France pour Antigua avec plusieurs millions d’euros en espèce avec lui. Un ouragan arrivant à grande vitesse, il se retrouve bloquer à son escale. C’était sans compter sur William Boulanger, teinturier, qui a réservé un petit avion privée pour faire le tour du monde avec sa fiancée. Elle va le quitter. Voilà une bonne aubaine pour Jean-Louis Brochard qui va proposer ces services de pilote contre un déplacement.

1442050.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

L’avion va échouer en mer et les deux hommes vont se retrouver sur une île déserte ou presque. Bien des exemples de films ou de livres peuvent vous venir à l’esprit mais chassez les tout de suite. C’est un hôtel de luxe qui se trouve sur l’autre partie de l’île que va trouver notre gentil teinturier. Avec l’argent que lui a donné son ami Mustapha, il se paie une chambre et lui ramène de la nourriture chaque jour. Il est vraiment trop con ce William. L’hôtel est en faillite parce que Jean-Louis Brochard a détourné l’argent. Quel étrange hasard !

LES+NAUFRAGES+PHOTOSLIDE

L’histoire prend l’eau dès le résumé et je me suis sentie aussi isolée sur une île tellement je me suis coincée dans cette histoire sans aucun intérêt avec des prétentions comiques. Apparement, c’était une comédie que j’avais vu mais je ne sais pas où je devais rire si c’était aux blagues faciles ou celle sans aucun sens. J’avais compris que Jean-Louis Brochard ne pouvait pas s’appeler Mustapha et le comique de répétition qui déjà n’avait pas pris la première fois ne fonctionne pas plus la quatrième fois. Jouer avec le nom Boulanger et la fonction de teinturier fait réchauffer de la comédie grand public comme le Dîner de cons sans être drôle.

094959
J’ai bien sentie la volonté de vouloir faire rire mais quand ce n’est pas drôle, ce n’est pas drôle. 10 personnes dans la salle et aucun éclat de rire. On veut nous proposer de l’absurde, je dis pourquoi pas. Il faut juste savoir bien l’écrire et bien l’amener. Peut-être dans un prochain film du même scénariste. Et cette morale toute gentille du gros méchant qui décide de se couper du monde et du gentil William qui décide de faire de bonnes actions en son nom. C’est gentil tout plein. Que deviennent tous les gens qui ont été volés ? On s’en fou puisque l’amour triomphe et que le linge reste plus blanc que blanc.

073460

Malgré un scénario assez pauvre, une histoire sans intérêt et pas du tout drôle, on peut dire que les 1h20 du film ne sont pas trop longue car les comédiens jouent juste. Cependant, cela ne suffit pas pour aller voir ce film pour ce noyer d’ennui.

Publicités

5 réflexions sur “Les naufragés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s