Les gens dans l’enveloppe – Isabelle Monnin et Alex Beaupain

CVT_Les-Gens-Dans-lEnveloppe_9549Isabelle Monnin, journaliste et auteure, a acheté sur un site d’enchère en ligne une pochette contenant 250 photos d’une même famille. L’auteure qui est en elle lui a suggéré de s’inspirer des photographies pour inventer une histoire. Et la journaliste, lui a susurré de partir en quête de ces gens dans l’enveloppe. Ne pouvant se résigner à choisir, elle décide de faire les deux et de partager son ouvrage ainsi avec au milieu les fameuses images.Les gens dans l’enveloppe est un livre un peu hybride car il est trois choses à la fois. C’est à la fois un récit imaginaire, une enquête et une mise en musique par son ami, Alex Beaupain. En 2012, Isabelle Monnin fait l’acquisition sur internet d’un lot de vieilles photos d’une famille qu’elle ne connaît pas. Les photographies mal cadrées, à contre-jour, banales, anciennes, sans légendes, respirent l’authenticité. Très vite, lui vient de nombreuses idées. Ces anonymes l’inspirent. Ils ont un prénom (Serge, Michelle, Laurence, Mamie Poulet…)puis une histoire avec des séparations, de l’amour, de la tristesse et de la solitude. La première étape terminée, elle devait confronter son imaginaire à leurs destins réels.

« Je crois que toute vie vaut la peine d’être racontée, chaque vie est un témoignage de toutes les autres. On racontera une époque, une terre, un petit monde. On racontera la vie des gens dont on ne parle jamais. Elle vaut autant que celles dont on parle – autant et si peu. »

Alors, elle chausse son talent de journaliste pour trouver où peut-être cette famille tout à fait ordinaire. D’un cloché va naître une aventure et une rencontre étonnante qui va toucher sincère l’auteure. Partir en quête de cette famille fait écho à la sienne, qu’elle ne connaît pas tant que cela. Tout comme elle, ils sont originaires du Doubs mais eux ont vécu à Clerval. Petit à petit, elle va retrouver la plupart des personnes sur les photos et va découvrir leur véritable vie. Une séparation, un couple marié trop tôt, de l’espoir dans l’humain contre de l’amour et tout ne finit pas forcément bien, presque comme dans toutes les familles. Elle va s’attacher à ces personnes qui lui ressemblent tellement et cela se sent dans le vocabulaire qu’elle va utiliser.

« Quand il y a de l’ombre, il y a toujours de la lumière et une simple bougie suffit à éclairer l’ombre. La lumière gagne toujours.»

Et enfin, le cd que je ne veux pas écouter pour éviter de mettre du son sur ces personnes vivantes. L’ami de l’auteur, le compositeur Alex Beaupain a proposé de faire un cd avec des chansons inspirés par l’histoire et qui serait en rapport avec le passé de la famille M.. Certaines chansons seront interprétées par Françoise Fabian, Clotilde Hesme ou Camelia Jordana et d’autres par des membres de la famille. Seul Michel refuse de chanter mais donne son accord pour lire un extrait du roman.

4762183_6_ac65_apres-avoir-reinvente-leur-vie-l-auteur-est_4e99ec5e6f892dea5583ed3e8dab818f

Ce livre a tellement enchanté de nombreuses bloggeuses que je me suis dit qu’il fallait lire ce roman. J’avoue n’avoir pas été déçue. Au début, je n’avais pas compris que les photos étaient de la même famille alors je m’attendrais à plusieurs histoires différentes et par forcément autour des même personnages. Mais j’ai aimé la plume légère et touchante de l’auteure u qui m’a donné envie d’écrire des histoires imaginaires. Isabelle Monnin donne l’impression d’avoir rencontré une partie de sa propre famille et s’en ressent. Elle pose une réflexion sur la mémoire la nôtre d’une part et celle des autres. J’aurais aimé savoir d’ailleurs si après cette aventure, elle était restée en contact avec Laurence et Serge. Elle travaillé sur ce projet pendant 2 et demi, cela créé forcément un attachement. Le livre se termine sur une situation conflictuelle, c’est bien dommage. Même si, la notion d’abandon se retrouve à travers l’histoire de la famille M. tout comme avec l’auteure qui a perdu sa sœur, j’aurai pu croire que cette aventure aurait rapproché le père et la fille. Rien n’est jamais si simple dans la vie surtout pas avec les gens que l’on aime.

4762180_6_ca47_l-une-des-photos-de-l-enveloppe-achetee-par_9718aa442098ad62ac9a8b2fa8509d87

Un livre touchant par de nombreux aspects dont cette plume légère et pleine de douceur d’Isabelle Monnin. Si vous aimez les secrets, les quêtes d’identité, les intrigues auprès de gens réels et fictifs pour trouverez votre bonheur dans les gens dans l’enveloppe.

L’avis d’Au milieu des livres, Bricabook, A propos de livres

Livre sur l’Argentine : Mapuche
Publicités

8 réflexions sur “Les gens dans l’enveloppe – Isabelle Monnin et Alex Beaupain

  1. Pingback: Challenge lecture – 200 livres dans l’année | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s