Traces – Sept doigts de la main

c31425c092ffec2a038ce6b811d1c688La compagnie canadienne des 7 doigts de la main vient de nouveau sur la capitale pour présenter son spectacle « Traces« . Sept artistes vont s’emparer de la scène de Bobino pour nous emmener vers 1h30 de spectacle tout en musique, en danse et en cirque. Prêt pour un moment de surprise? L’histoire de la compagnie
Les sept co-fondateurs : Isabelle Chassé, Shana Carroll, Patrick Léonard, Faon Shane, Gypsy Snider, Sébastien Soldevila et Samuel Tétreault, anciens artistes du cirque du Soleil ont décidé de créer une compagnie au service de l’émerveillement et de la surprise avec les sept doigts de la main. A partir de 2002, leur premier spectacle séduit et depuis ils font le tour du monde. Leur marque de fabrique est cette volonté de brouiller les frontières entre la danse contemporaine, l’acrobatie, le théâtre, la performance physique, le cirque et la vidéo. Ils ont à leur actif 12 spectacles.

00001877.lrg

Un peu d’histoire sur le spectacle
Actuellement, c’est « Traces » qui est à l’affiche à Paris pour 60 représentations à Bobino. Créé en 2006, été présenté plus de 1 800 fois dans 25 pays, devant 1 million de spectateurs. C’est aussi le premier spectacle dans lesquelles les fondateurs ne sont pas présents sur scène. Au cours des 10 dernières années 6 équipes ont été formées pour tourner dans le monde entier. Au début, ils étaient cinq jeunes interprètes dans un espace sans décors. Puis la mise en scène, de Gypsy Snider et Shana Carroll,  va évoluer avec un décor simple mais pratique et avec sept artistes, comme le nom de la compagnie. Lors du Festival d’Édimbourg en 2007, le spectacle est nommé comme l’une des cinq meilleures productions du festival sur plus de 2 000 spectacles. Une belle occasion de rencontrer des diffuseurs comme celui français Blue Bline qui va convaincre les américains d’ouvrir leur porte à cette compagnie de talent. D’ailleurs, il restera à l’affiche pendant 1 et demi à New York et sera considéré en 2011 par le Times comme l’un des 10 meilleurs spectacles de l’année.

1132627-dix-ans-apres-sa-creation

Et le spectacle alors? 
Les six hommes et l’unique fille vont équitablement (ou presque) occuper l’espace. Il se présente déjà via un micro qui vole sur scène que chacun attrape à son passage Je découvre Kevin Beverley, américain, Lucas Boutin, français, Anne-Marie Godin, canadienne, Kai Johnson-Peady, américain, Yann Leblanc, canadien, Harley Mcleish, australien, Enmeng Song , chinois. Chacun a son agrés de prédilection comme le mât chinois, le main à main, les anneaux chinois, la bascule, le diabolo… Ils vont d’ailleurs montrer tour à tour leur compétence et leur talent entrecoupé de moment de danse, de chant, de stakeboard, de musique. Tout se fait dans le sourire, la bonne humeur, la joie et un perfectionnisme surprenant. Les circassiens ne sont plus des graines de talent, ils ont poussés, et se sont des artistes complets talentueux. Le temps file et le bonne humeur ne quitte aucun spectateur. Tout est bien pensé et ordonné jusqu’à la musique. Un vrai ravissement qui rend vraiment hommage au cirque contemporain. Toutefois, je trouve cela dommage que sur 1h30 de spectacle, je n’ai pu voir que 30 minutes de cirque. J’adore cette compagnie, j’ai vu Psy, Séquence 8 et Cuisine et Confessions et plus je vois de spectacle et moins il y a de cirque. C’est dommage car lorsque je vois la technicité des circassiens, j’aurais envie d’en voir plus.

10traces-articleLarge

Si l’opportunité se présente à vous de voir ce spectacle, je vous le conseille fortement car la compagnie les 7 doigts de la main fait partie des meilleurs du monde. Et puis, une fois que voyez un des spectacles, vous n’aurez plus le choix de voir tous leurs spectacles tellement on en prend pleins les yeux. Vous savez quel sera votre prochain spectacle de cirque à voir.

 

PageImage-363286-1752797-Traces_piano_fauteuilValerie_Remise

TRACES-2

Traces_Bradley_Henderson_Wheel_crop

Extra bande son

Touched (VAST)
Polaroid (Francisco cruz)
Une Pondera (Seth Stachowski)
Marigold (Francisco Cruz)
Op3 #2 in C sharp Minor (Rachmaninoff)
Beach buggy boogie (Martha Mier)
Salsa (Traditional)
Piano Man (Billy Joel)
Talijanska (Goran Bregovic)
Maybe in the winter (Qi Qin)
La rue de st-paul (Le peuple de l’herbe)
Tides (Nitin Sawhney)
Burn my shadow (Unkle)
La folie en Quatre (Daniel Bélanger)
Spegelbeeld (I-F Fucking Consumer)
Talk Show host (Radiohead)
Mashav (John Zorn)
It’s Only a paper Moon (Harold Arlen/Grappelli)
Make you feel that way (Blackalicious)
Jumpin in Havana (Chinese man)
Ni Ten Ichi Ryu / Wax off (Photek / Kodo)
Mitis Traho (Seth Stachowski)
Infinity House (Adam Blau)
Spiegelbeeld (I-F-Fucking Consumer)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s