Blé – Tarmac

4fc9cc23d7ab9985df363092ccef15b5

Le Tarmac a ouvert sa scène à une compagnie belge, Clinic Orgasm Society qui va proposer un spectacle bien particulier. Sur scène deux comédiens professionnels sont entourés de cinq personnes anonymes pour faire une reconstitution d’un  jour particulier. Un dimanche, il est 16h07, une journée en famille où tout semble normal mais pourtant une chose va tout changer.

La mère cuisine, le père est parti chercher mamie à la maison de retraite et les enfants jouent au badminton dans le jardin. Elle prépare du jus d’orange pour les vitamines et le mari rentre avec la grand-mère qui s’est virée de la maison de retraite. Ensemble, ils partagent un moment de convivialité autour d’une éclair au chocolat pendant que le lapin cuit. Tout est tranquille jusqu’au moment où le fils vient avec une arme. Qu’est-ce qui c’est passé pour que tourne ainsi?

hqdefault

Pour essayer, nous assistons à la 23ème reconstitution en présence deux parents (les deux comédiens) qui sont là mais qui ne sont pas vu par les personnes qui sont là. Pour permettre une véritable neutralité, se sont cinq personnes qui ne sont pas des professionnels du théâtre qui interprètent la famille. Chacun porte un casque et on lui indique où aller, que faire et que dire. Comme des robots, ils se dirigent partout où on leur demande. L’idée est très originale, d’ailleurs c’est pour cela que je suis allée voir ce spectacle. Cependant le rendu est très particulier, tout fait faux et est mou. En effet, c’est comme une reconstitution mais il n’y a aucune plue-value au récit. Heureusement que les acteurs professionnels interviennent par moment. Ils sont en contradiction avec leur énergie et leurs doutes avec la froideur des autres. Ils cherchent une raison qu’ils ne trouvent pas. D’ailleurs, existe t’il dans l’histoire? sont-ils vivants où sont-ils morts? L’enthousiasme du public n’est pas trop là, car les applaudissements sont calmes et ne se renouvellent pas trois fois.

BLE_3110129065241892766__2

Un spectacle étonnant qui avait de l’idée sur cette quête de comprendre l’indicible pour se reconstruire et avancer. Les zombies avancent casqués en toute neutralité et les parents veulent comprendre. Y a t’il une véritable raison?

 

BLE_3110129065241892766__1


Distribution
Conception et direction artistique Ludovic Barth, Mathylde Demarez
Collaboration à l’écriture et regard extérieur Marielle Pinsard
Interprétation Ludovic Barth, Mathylde Demarez, cinq inconnus
Instructeurs Cédric Coomans, Adrien Desbons, Laura Laboureur, Anne-Sophie Sterck,Marguerite Topiol
Création lumières Marc Lhommel
Ingénieur du son Benjamin Dandoy
Régie lumières Nicolas Polet
Assistante à la mise en scène Julie Tremouilhe

Lien vers le théâtre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s