Le portrait de Dorian Gray – Lucernaire

AFFICHE Dorian GrayOscar Wilde n’est pas mort. Thomas Le Douarec passionné par l’unique roman de l’auteur a décidé de le mettre en scène une nouvelle fois. Depuis l’âge de 17 ans, « Le portrait de Dorian Gray » l’obsède et c’est avec satisfaction qu’il présente sa dernière création au Lucernaire. Direction la salle noire un voyage à la rencontre de Narcisse. 

le-portait-de-dorian-gray-1

« Le portrait de Dorian Gray » d’Oscar Wilde qui scandalisa l’Angleterre victorienne est actuellement sur les planches du Lucernaire. Dorian est beau et se sait séduisant. Il se croit éternel jusqu’à cette rencontre avec Harry qui lui rappelle le côté éphémère de la beauté. Le portrait que Basile réalise et finalise de lui l’interroge beaucoup. D’ailleurs, face à son portrait il fait un souhait insensé, que son portrait vieillisse à sa place. Etrangement, cela a fonctionné mais à quel prix?

PieceGalerie.4157.image.710x0

Le dandy va alors s’adonner à tous les plaisirs possible et imaginables. Il va aller dans les tréfonds de Londres séduire les femmes, les hommes, jouer, voler, tuer… Il ne s’interdit aucune limite et est même encouragé par son très cher ami, Harry, remarquablement interprété par le metteur en scène, Thomas Le Douarec. Le pauvre Basile (Fabrice Scott), si gentil, se fait exclure et il va d’ailleurs lui arriver bien des choses horribles. Le comédien avait interprété Dorian dans une précédente version quelques années plus tôt. Alors, il se sent à l’aise dans la pièce. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle il a choisi d’interpréter l’artiste peintre en tenu d’écossais, une prise de liberté avec le roman.

PieceGalerie.4153.image.710x0

Une liberté qui n’est pas très gênante car adaptée un roman aussi riche en pièce de théâtre demande de faire forcement des choix. Tout d’abord et surtout par rapport au lieu, très peu de décors, juste le nécessaire avec un piano, trois chaises, un fauteuil, une petite estrade et un cadre. La lumière joue un rôle nécessaire pour accompagner les moments importants comme celui où la peinture passe du vert au rouge. On se doute bien que Dorian (Valentin de Carbonnières) doucement passe du côté obscur et son portrait devient de plus en plus laid. L’enlaidissement commence à faire entrer l’inquiétude en lui. Qu’as-t’il fait de son temps?

PieceGalerie.4156.image.710x0

Et les femmes me direz-vous, où sont-elles? Oscar Wilde, misogyne, ne donne jamais le bon rôle aux femmes. Ainsi elles sont faibles, deviennent des prostitués, se suicident par amour, un homme ne ferait jamais ce genre de chose. Alors, c’est une demoiselle, qui fait tous les petits rôles car au final, elles finissent toujours mal. C’est la charmante Lucile Marquis, qui a des airs à Emilie Loizeau qui très élégamment incarnent ces femmes tout en mots et en chansons avec de très belles tenues. Le metteur en scène tenait à conserver un esprit d’authenticité avec les costumes qui sont très beaux et très chics.

le-portait-de-dorian-gray

Tout est bien recherché même si quelques libertés sont prises cela ne nuit aucunement à la qualité du spectacle proposé. 1h30 qui passe très vite avec des rires, du suspens, de l’aventure, du policier, de l’art et avec des comédiens de talents passionnés. Alors ne passez pas à côté de ce spectacle qui va conquérir.

PieceGalerie.4152.image.710x0

PieceGalerie.4158.image.710x0

PieceGalerie.4162.image.710x0

PieceGalerie.4161.image.710x0

Oscar Wilde : « Dorian Gray contient trop de moi-même, Basil est ce que je pense être, Harry ce que les gens pensent que je suis et Dorian ce que j’aurais aimé être en d’autres temps».

510_oscar-wilde

Lien vers le théâtre
Adaptation théâtrale et mise en scène Thomas Le Douarec
Assistance à la mise en scène Caroline Devismes
avec Arnaud Denis ou Valentin de Carbonnières (Dorian Gray)
Lucile Marquis ou Caroline Devismes (Sybil Vane ,Sally la duchesse)
Fabrice Scott (Basil Hallward le peintre, James Vane et le pianiste.)
Thomas Le Douarec (Harry ,Lord Henry Wotton)

musique originale et direction musicale Mehdi Bourayou
paroles Thomas Le Dourec
lumière Stéphane Balny
décors et costumes José Gomez
d’après les dessins de Frédéric Pineau
Le portrait de Dorian Gray
du 20 Janvier au 3 Avril 2016
à 20h du Mardi au Samedi et Dimanche à 17h

Théâtre du Lucernaire
53 Rue Notre-Dame-des-Champs
75006 Paris

Publicités

8 réflexions sur “Le portrait de Dorian Gray – Lucernaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s