La boxe du Grand accomplissement – Jean-François Chabas

075701Jean-François Chabas nous propose de partir à la rencontre d’un jeune hollandais en quête de lui-même. Il va pouvoir trouver son chemin et s’épanouir grâce à des rencontres sportives à travers le monde. Rutger va découvrir La boxe du Grand accomplissement.

On aurait pu croire que Rutger Dijk partait mal dans la vie. En effet, tout bébé, il perdit presque l’ensemble de sa famille dans une crue exceptionnelle. Lui, tranquillement, il flottait dans son berceau. Il a été élevé par une nourrice pour être placé un peu plus grand dans un orphelinat. Dans le dortoir à côté de lui dors un terrible ronfleur, Jon, qui lui gâche le plaisir du sommeil. Pour lutter contre ces insomnies, il se balade dans l’établissement jusqu’au jour où il voit le directeur torse nu en train de taper sur un sac.

C’est un sentiment de peur qui l’envahit au début jusqu’au moment où le directeur, Gerrit Haase, lui explique ce qu’il faisait. De l’observation on passe à la pratique. A partir de ce moment, il va se passer quelque chose en lui. Apprendre à se connaître et se dépasser va être une quête perpétuelle jusqu’à la fin de sa vie. Ainsi de maître en maître, il va passer de la boxe au tai ki ken en passant par l’arnis et le judo. Ce n’est pas de médaille qui rêve mais de paix intérieure.

Un chouette roman jeunesse sur l’apprentissage des sports de combat. Enfin un livre qui parle des valeurs positives de ces sports qui ne sont pas que des manières pour apprendre à se battre et combattre des agresseurs de toutes sortes, voir même de le devenir. L’auteur y met des touches d’humour très sympathiques comme le fait que le frère jumeau du directeur qui est pasteur a failli risquer de se faire manger chez les papous.

J’ai apprécié le côté initiatique avec le voyage. Rutger pour découvrir et se perfectionner va partir Philippines puis au Japon, dont d’ailleurs il ne partira jamais. Ces aventures ne pourraient être plaisantes sans des personnages attachants et gentils. Ainsi le directeur de l’orphelinat a le cœur sur la main tout en étant sévère et juste. Notre héros va le considérer comme son second père. Le frère jumeau de Gerrit Haase est pasteur et il adore la boxe. Il se bat régulièrement avec ce dernier et se dispute pour savoir si la boxe doit se faire avec ou sans les gants.

Une lecture agréable d’un livre jeunesse consacré aux arts martiaux. Vous risquez de vous attacher à ce jeune garçon qui devient un homme équilibré et ouvert grâce au sport.

Publicités

Une réflexion sur “La boxe du Grand accomplissement – Jean-François Chabas

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 300 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s