La Lettre à Helga – Bergsveinn Birgisson

LaSolutionEsquimauAWL’Islande inspire tout de suite de nombreuses images à l’esprit. On voit de grands paysages volcaniques verts, du calme, des moutons tranquillement entrain de paître…Bergsveinn Birgisson va pour son premier roman raconter une histoire d’amour d’un éleveur de brebis. Prêt pour aller à la rencontre d’une nouvelle culture ?

Bjarni Gíslason de Kolkustadir, éleveur de moutons, vit dans un endroit très loin de la capitale. Il aime sa ferme, son métier et les responsabilités qu’il occupe. D’ailleurs, il fait le même métier que son père, son grand-père, son arrière-grand-père… Pour s’occuper de la ferme, il a sa femme, Unnur qui l’aide dans de nombreuses tâches. Malheureusement suite à une opération son épouse ne pourra jamais avoir d’enfant. Elle ne veut même plus que son mari la touche.

 Un jour, la rumeur courue que Bjarni avait trompé Unnur avec Helga. En effet, parfois il se rendait à sa ferme comme contrôleur cantonal des réserves de fourrage. Cela lui a beaucoup pesé moralement d’autant plus quand sa femme lui en faisait le reproche. Il ne pourra jamais dire qu’Helga le laisse insensible. Puis un jour, il céda aux avances de cette magnifique femme et ils vécurent un amour ardent et impossible. Surtout lorsqu’elle tomba enceinte et qu’il refusa de partir vivre avec elle à la capitale pour élever leur enfant. « Quoi qu’il advînt, je savais que mon âme était ici, et que je ne l’emporterais pas à Reykjavìk». A partir de ce moment, la souffrance d’être loin de ceux qu’il aime, va être présente chaque jour.

L’histoire de Bjarni Gislason va nous être racontée à travers une longue lettre qui est à la fois une confession, une déclaration d’amour et un testament. Il l’a écrite d’une maison de retraite à sa bien-aimée Helga, déjà morte. Sa tragédie c’est d’avoir renoncer à cette femme plutôt qu’à sa terre. Il aurait pu être heureux s’il avait pu avoir les deux car sa terre c’est sa vie, son histoire et son patrimoine. D’ailleurs pour nous le prouver, au cas où le lecteur en douterait, nous avons le droit à une immersion dans une terre changeante, magnifique, flamboyante et remplie de légendes. Bergsveinn Birgisson nous fait des descriptions de paysage, de mode de vie, de mode de travail… N’en ferait-il pas un peu trop ? Je m’ennuie dans l’histoire où il ne se passe pas grand-chose. De plus, un fermier peut-il également avoir ce style d’écriture si littéraire ? Je peux concevoir qu’il maîtrise les croyances locales et qu’il peut créer des poésies. La lecture reste agréable et sympathique sans pour autant être mémorable ou extraordinaire. Je ressens une impression de non abouti comme dans Rosa Candida. Mon cœur est peut-être de pierre trop dur pour s’émouvoir d’un homme qui a préféré ces chèvres à l’amour.

Un roman qui se situe au cœur de la ruralité des hommes et d’une nature, minérale, végétale  et animale sauvage. C’est dans ce décors que l’on va rencontrer Bjarni Gislason, qui avant de mourir s’est rendu compte qu’il a vraiment aimé Helga de ton son être et qu’il aurait dû réagir avant. Dommage, c’était trop tard et puis il fallait que le roman se termine. Alors si vous avez envie de grand air, de calme, de lenteur avec un soupçon d’amour, lisez Lettre à Helga, vous serez conquis.

L’avis de Mes expériences autour des livres, Grigrigredin, Jérôme, Bricabook, Les jardins de Natiora, Noukette, A propos de livres, Asphodèle

Publicités

9 réflexions sur “La Lettre à Helga – Bergsveinn Birgisson

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 300 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. J’ai tout aimé dans ce roman, surtout ce mélange de poésie et de situations très crues, cette forme de « ruralité lyrique » qu’on ne trouve que dans la littérature islandaise.

  3. Je ne me suis pas ennuyée, mais j’ai quand même un sentiment d’inachevé. C’est terriblement triste comme histoire. Mais bon, après un moment, certaines scènes et remarques m’ont semblé too much. J’avoue que la vieille dame qui meurt en hiver m’a arraché quelques larmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s