Harlem sur la route du diable – Boriau et Goum

harlem-sur-la-route-du-diableHarlem sur la route du diable nous plonge en plein coeur de la musique. A chaque page résonne la musique où on peut voir des instruments de musique. Harlem n’est pas un petit garçon ordinaire et il va tout faire pour sauver son frère des griffes du Diable.

Harlem1

Harlem vit avec sa mère et ses soeurs dans un petit appartement dont ils essaient de ne pas être expulsé. Cela ne va pas facile car le proprio n’est pas un gentil. Mais ce jour là où ils leur restent une dernière journée, Harlem va recevoir une guitare envoyée par son grand-frère, Jazon. Ce dernier vient de signer un contrat avec une prestigieuse maison de disque, Crossroad Records. Dès qu’il joue quelques notes, un fantôme va apparaître, l’esprit de Robert Johnson. La rumeur voudrait qu’il est signé un pacte avec le diable lui permettant de jouer comme un dieu. Le Baron Samedi (le Diable) n’est pas spécialement ravie de ce cadeau et va tout faire pour que la guitare soit de nouveau rendue à son propriétaire. Bien entendu, rien ne va bien se passer et la mort va sévir.

La sublime couverture m’a tout de suite donné envie de lire la bande dessinée. Il faut dire que les dessins et la mise en couleur sont vraiment magnifiques. Le choix des couleurs vives pour la famille d’Harlem et des couleurs plus sombres pour la famille du Diable, permet de mieux identifier les personnages et leurs rôles. En plus, le fait d’avoir un fond musical rend l’histoire plus attachante. Un QR-code renvoyant vers des titres en ligne ou un cd dans l’album bd aurait été un véritable bonus, en plus des quelques pages explicatives sur Robert Johnson. Mais cette présence du mal est trop présente et m’a beaucoup gêné. J’ai été ravie de terminer la bd alors que pourtant elle avait tout pour me plaire. J’aurais aimé connaître mieux Harlem, l’entendre plus jouer dans mon esprit avec son ami trompettiste, en savoir sur ces petites sœurs qui ont chacun un caractère bien trempé… Il a tellement de personnages attachants que je me suis sentie sur la touche qu’ils ne soient plus au cœur de l’histoire.

alb_205260_harlem

Ce livre est un hommage à la musique noire américaine des années 30 aux années 70 qui devrait séduire plus d’un amateur de bons sons. Les dessins et les couleurs plairont aussi bien aux plus jeunes comme aux plus âgés. Même si je n’ai pas été totalement conquise, cela m’a donné une envie folle d’écouter du blues et du funk.
extrait-t1

 

Harlem_P5

 

HarlemP2

 

Publicités

Une réflexion sur “Harlem sur la route du diable – Boriau et Goum

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 250 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s