Route 78 – Eric Cartier, Audrey Alwett et Pierô Lalune

ROUTE 78 C1C4 bureau.inddEric et Pat ont des rêves pleins la tête. Ils décident alors de s’envoler pour New-York sans un dollar en poche pour traverser les Etats-Unis pour aller à la rencontre des hippies de San Francisco. Le road-trip tant espérer ne va pas être à la hauteur de leurs espoirs.

Eric Cartier décide de raconter un souvenir de jeunesse. En 1978, il part avec son épouse, Pat aux Etats-Unis avec l’idée d’aller de New-York à San Francisco en 4 jours en auto-stop. Mais le voyage durera deux mois à la rencontre de l’Amérique des marginaux. Drogués, alcooliques, fous… Ils vont d’ailleurs rester quelques jours avec certains et tester quelques narcotiques. Ils vont être souvent à chaque avancée dans le pays avec la trouille au creux de l’estomac. Ils voulaient aller à la rencontre des communautés hippies, flowers powers mais ils ont 10 ans de retard. C’est avec une déception inévitable qu’ils rentrent en France.

la-bedetheque-ideale-87-eric-cartier-pour-route-78,M217812

Le scénario respecte la chronologie du récit, fidèle dans le déroulé comme le souvenir que l’auteur en a gardé. Le rêve si plein de couleurs fini par un trajet dans les noirceurs d’une société où la misère et la pauvreté sont présentes partout. En plus, le trajet fait environ 4 679 kilomètres de bout à bout. L’esprit des habitants varie selon les lieux, cela se ressent beaucoup selon le rapport aux armes et aux étrangers. Certaines rencontres étaient sympathiques quand même. Le plus important est le fait que cette aventure a rapproché les deux jeunes qui sont maintenant marié et parents de jumeaux. D’ailleurs, ce récit c’est un peu pour eux aussi qu’Eric Cartier l’a fait.

Route78-3

Une bande dessinée sympathique qui rappelle les récits initiatiques où forcément rien ne se passe comme prévu. Je n’ai pas lu le récit d’une traite car l’image et le texte sont assez denses. Il faut prendre le temps de lire, d’observer, de bien regarder le dessin et les couleurs. Je ne suis pas fan du dessin et du rendu couleur. L’histoire est bien et très bien écrite mais ne laissera pas dans ma mémoire un souvenir pérenne. Petit bonus agréable avec les photos réelles du voyage avec des notes. Cela donne un vrai côté authentique de cette expérience unique aux Etats-Unis.

Route78bandeau-1200x496

Un récit de voyage au cœur de l’Amérique des reclus et des gens étranges. L’émerveillement n’est pas toujours au rendez-vous mais le plus important c’est d’être deux et d’être unis envers et contre tout.

route-78_1

306418401.2

 

Publicités

Une réflexion sur “Route 78 – Eric Cartier, Audrey Alwett et Pierô Lalune

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 250 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s