Jolies ténèbres – Fabien Vehlmann et Kerascoët

Couv_84725_84725La couverture bleu glacial vous donne l’ambiance de cette bande dessinée très particulière. Et si le doute viendra à votre esprit, le titre Jolies ténèbres dans une police douce vous préviens. Vous n’allez pas entrer dans un monde gentil et onirique. Bienvenue dans un monde cruel et sans pitié.

Direction le monde des petits êtres. Ils ne vivaient pas dans la nature à profiter de l’eau et des plantes. Bien au contraire, leur monde était celui d’une petite fille qui mourut au milieu d’un bois. Les habitants alors ne pouvaient rester dans leur locataire. Ils ont du s’habituer à nouvel espace : la nature.

91252043jolie6-jpg

Aurore veut protéger tous le monde et elle essaie de faire de son mieux. Mais la nature humaine reprend le dessus avec la haine, la cruauté et la méchanceté. Très vite, ils vont tuer et torturer des animaux pour leurs besoins ou tout simplement par simple perversion. On va couper les ailes d’une mésange, arracher un patte à une coccinelle ou crever les yeux d’une souris… Ces petits êtres ne respirent pas l’amour et l’amitié.

Capture d’écran 2015-08-30 à 20.24.32

D’ailleurs, la petite Aurore va essayer de faire le bien puis elle se fait rejeter par tous et perd un peu la raison. Son petit ami a choisi une autre fille. Une demoiselle avec un oeil a été enterrée vivante pour le plaisir de s’amuser. Vous l’aurez compris, l’horreur augmente au fur et à mesure des pages. Le terme pour un public averti n’aurait pas été de trop sur la couverture à côté du coup de coeur des bibliothécaires.

jolies-tenebres-birds

Au début les couleurs sont douces et lumineuses avec une scène amoureuse. Puis très vite vient le rouge pour laisser place à une nouvelle gamme de teintes plus naturelles et plus glauques.

38178322tenebres-01-f-01-jpg

Avant

 

05-JOLIES TENEBRES.TIF

Après

Malaise et dégoût sont des sentiments qui ne me quittent jamais. Je ne me souviens pas de la dernière fois que cela m’est arrivé à un si haut niveau. L’espoir que cela va s’arranger me tenait. Qu’est-ce que je suis naïve. La situation ne pouvait en aucun s’améliorer. Individualisme et égocentrisme sont de mise et parfois il vaut mieux pour se protéger. Plus d’un va connaître la mort et pas forcément dans de manière naturelle. Sentimentales, passez votre chemin.

001f9e1e_medium

Voilà une lecture cauchemardesque que je ne risque pas d’oubliez de sitôt. Un conte cruel à ne pas lire avant d’aller se coucher car vos rêves risquent d’être teinté d’horreur.

jolies_tenebres_critique2

41817394jolie5-jpg

G_8198_03

Lire l’avis Du9, Bricabook, Bodoï, Livrons Nous
Lire l’interview des auteurs sur ActuBd

Publicités

4 réflexions sur “Jolies ténèbres – Fabien Vehlmann et Kerascoët

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques littéraires | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s