Mon ami Dahmer – Derf Backderf

Mon ami DahmerEt si un jour vous appreniez que l’une de vos connaissances d’école était l’un des plus célèbres tueurs en série de votre pays, que feriez-vous ? Derf Backderf a décidé d’en faire un comics pour raconter son enfance avec ce garçon bien étrange qu’est Jeffrey Dahmer. Prêt pour un voyage à la frontière de l’horreur.

En 1972, à Richfield, petite ville de l’Ohio située non loin de Cleveland, Derf Backderf rentre au collège où il va faire la rencontre de Jeffrey Dahmer. Ils vont sympathiser sans jamais être vraiment très proche. Par exemple, ils ne se voyaient jamais en dehors de l’école. Dahmer se comporte de façon très étrange, il imite les crises d’épilepsie de sa mère tout en poussant des cris. Cela a incité des jeunes à créer un fan club allant jusqu’à faire apparaître le garçon sur toute les photos de classe.

Mon-Ami-Dahmer-extrait-2

Mais l’enfant vivant dans un cadre familiale instable, va devenir de plus en plus bizarre. Il va beaucoup boire et sentir toujours l’alcool. Sa passion pour les animaux morts va aller en grandissant et va lui-même tuer des animaux pour les dépecer avant de passer quelques années plus tard à des humains.

Mon-Ami-dahmer-extrait

Deux mois après la fin de terminal, pendant l’été 1978, il va tuer son premier auto-stoppeur. Puis entre 1987 et 1991, il va commettre 16 meurtres. Sa particularité, était sa passion pour violer les cadavres et dépecer les corps. A l’occasion, il mangeait quelques morceaux qu’il gardait dans la maison familiale. En 1991, il est arrêté et condamné à 957 ans de prison. Il finira assassiné dans sa cellule en 1994.

Dahmer - les nuits

Derf Backderf a eu un déclic lorsque son amie lui a annoncé qu’un ancien élève qu’il connaissait à l’école était un tueur en série. Il a décidé de faire un court récit dessiné et face au grand écho positif reçu à décider d’en faire un long récit tout en faisant des recherches en parallèle. D’une part, il donne son point de vue mais il a aussi recueilli des témoignages, des anecdotes d’autres élèves, de sa famille, du tueur lui-même… Et d’autre part, il a recherché et compilé toutes les informations judiciaires, des expertises médicales trouvées qu’il partage d’ailleurs en fin d’ouvrage.

mon ami dahmer case

Je n’ai aucune passion pour les tueurs en série et encore moins pour le cannibale de Milwaukee. L’écho médiatique de cette bd a été assez impressionnant pour attirer ma curiosité. Qu’elle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai découvert que le livre traitait de la jeunesse d’un tueur en série. L’auteur précise dès le début du livre qu’un déséquilibre familial peut engendrer de graves séquelles chez l’enfant mais que tous ne deviennent pas forcément des tueurs ou des malfrats. C’est un terrain favorable. Après est-ce que le corps enseignant aurait pu être plus attentif à la fragilité et l’étrangeté de l’adolescent ? On ne peut pas savoir.

dahmer02

L’histoire s’arrête juste après son premier meurtre, la dernière rencontre entre l’auteur et ce jeune ado perturbé. Une lecture glaçante et au final assez désagréable. Je n’ai aucune attirance pour les meurtriers et connaître leur histoire ne m’intéresse absolument pas. Il y a tellement de gens qui se battent pour l’amélioration de notre société, qui se sont sacrifiés pour des valeurs comme l’égalité, qui me paraissent plus intéressants. Je préfère les personnes constructives à celle destructrices. Je n’ai pas voulu toute la partie documentaire de la bd car j’en avais déjà trop lu et trop appris. Toutefois, il faut reconnaître que l’histoire est bien écrite avec un dessin, au style très américain, correspond à merveille au récit.

Festival-BD-Angouleme.-Notre-chronique-de-Mon-ami-Dahmer_article_landscape_pm_v8

Alors si la jeunesse d’un tueur en série pique votre curiosité, vous trouverez votre bonheur ici, sinon, passez votre chemin.

 Mon-ami-Dahmer-extrait-3

Ce qu’en dit les médias 
James Ellroy : « Un très bon livre. Plongez-vous dedans ? il vous laissera sur le carreau.»
Le Monde : « Empathique, mais jamais complaisant, dérangeant, mais nécessaire, le récit de Backderf plonge dans les limbes de la folie humaine. »
Time : « L’un des livres les plus effrayants et les plus dérangeants de l’année. »

Prix
2014 : Prix Fauve de la révélation au festival d’Angoulême
2014 : Prix du polar SNCF (catégorie BD) 

 

Publicités

3 réflexions sur “Mon ami Dahmer – Derf Backderf

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques littéraires | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Trashed – Derf Backderf | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s