Pixels

234477.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxPixels est le récit d’un affrontement entre des terriens nerds et des extraterrestres. Pas n’importe lesquelles, mais d’énormes ennemis pixelisés. Par chance, Adam Sandler et Peter Dinklage sont là pour sauver le monde.

« Let the nerds take over ! » (« Laissez les nerds prendre le contrôle ! »)

Pixels est venue d’une idée. Celle d’un français, Patrick Jean, 32 ans, qui a mis en ligne un court-métrage dans lequel des voxels (des pixels en 3D) transforment New-York en une succession de cubes. Le succès est immédiat.

Cinq ans plus tard, nous pouvons voir sur les écrans Pixels en long métrage. Patrick Jean a décidé de travailler avec Happy Madison, la société de production d’Adam Sandler ainsi qu’avec Sony qui a mis 150 millions sur la table avec RealD 3D, Imax… et Chris Colombus comme réalisateur. Il pouvait ainsi suivre le projet et donner son avis sur l’évolution du projet. Un bébé qui prend une bonne forme.

pixels-le-blockbuster-de-la-semaine-pac-man-donkey-kong-et-la-fin-du-monde,M242818

Mais que peut raconter l’histoire? Dans les années 80, les américains envoient dans l’espace un support contenant tous ce qui est représentatif de leur société, surtout les incontournables jeux vidéos avec Donkey Kong, Pac-Man, Tétris, Space Invaders… 20 ans plus tard, des extraterrestres attaquent le monde (Paris, Londres et New-York) à grand renfort de jeux d’arcade. Le président des Etats-Unis, Will Cooper (Kevin James), ancien gros gamer, va faire appel à ces amis, Sam Benner (Adam Sandler), vice-champion du monde de Donkey Kong, Eddie « Fire Blaster » Plant (Peter Dinklage), échappé de Game of Thrones, champion du monde de Donkey Kong et Ludlow Lamonsoff (Josh Gad)fou amoureux de Lady Lisa, un personnage du jeu vidéo Dojo Quest.

pixels-affiche-5490521b9862f

C’est grâce à la connaissance des nerds, aidés par la technologie créer par les services du lieutenant colonel Violet Van Patten (Michelle Monaghan) qu’ils vont pouvoir sauver le monde. A grand renfort de canons, ils vont exploser d’horribles chenilles tombées du ciel et avec de colorés Mini, ils vont affronter un très gourmand Pac-Man. Tout aurait pu se finir ainsi si un tricheur n’avait pas tout gâché car pour la peine tout pleins de monstres de Nitendo, même Mario vont venir transformer le monde en énorme pixels. Mais l’Amour est plus fort que tout.

PIXELS+PHOTOSLIDE

Grosse séance émotion lorsque j’ai vu Paper Boy envahir New-York avec ces petits journaux. Je me souvenais de mes séances de jeux avec mes disquettes sur mon ordinateur. Tout comme cet horrible Donkey Kong et ces tonneaux avec qui je jouais avec l’ancêtre de la DS. L’histoire est vraiment travaillée avec beaucoup de références à très nombreux jeux, à l’amitié et à la solidarité. Très jolie idée de prendre un homme qui a perdu confiance en lui et qui devient le héros de la nation tout en tombant amoureux d’une sublime femme. En plus, l’humour est au coeur de l’histoire et le temps file sans que l’on puisse s’en rendre compte. Un excellent divertissement qui plaira à toutes les générations.

Dans un même style avec des pixels
Scott Pilgrim

0cd64a0978a05534f9592cb5bfd59abd

Publicités

12 réflexions sur “Pixels

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s