Sans Valentin – Comédie de Paris

Capture-d’écran-2015-01-22-à-16.24.33Une petite histoire d’amour au théâtre cela fait toujours plaisir au moral. Une rencontre qui change tout et bouleverse une vie, c’est que ce va nous raconter Romain lorsque chez le dentiste, il va rencontrer Valentin. Une tornade va le saisir et lui changer la vision du monde.

L’idée qu’un hétéro, galeriste, mal dans peau, souffrant encore de sa dernière rupture amoureuse puisse tomber amoureux d’un garçon, le perturbe profondément. Heureusement, Romain, a un bon copain a qui il va pouvoir en parler et en plus, il est gay. Comment a-t’il pu tomber sous le charme de ce jeune éphèbe, Valentin, qui n’a fait que rester lui-même pour le séduire ? Il ne le sait pas mais l’Amour à ces raisons. Bien entendu, le gamin de 19 ans, papillonne d’hommes en hommes afin de découvrir les plaisir de la vie. Romain vit mal cette situation et doit apprendre à surmonter sa nouvelle peine de cœur.

Capture-d’écran-2015-01-29-à-15.06.01

J’avais cru après avoir lu et entendu beaucoup d’éloges sur Sans Valentin que j’éviterai d’entendre des blagues au kilomètre et les clichés faciles dans cette de Jocelyn Flipo. L’idée de flashback est bien trouvée mais cela n’est guère suffisant à faire de ce spectacle un très léger divertissement. Quelques bons mots tout de suite assassiner par des blagues vaseuses ou digne d’un enfant de 14 ans. Des mots, profonds et juste, remplis de sensibilité qui sont ponctués aussitôt de mots faciles et légers. Pourquoi ce jeu de ton aussi oscillant? Pour la blague ? Je ne ris plus, je me lasse. Mathieu Coniglio et Yohan Genin maîtrisent les mots et les mimiques (principalement le second) mais pourquoi choisir Thomas Jacob ? Il est très beau, c’est indéniable. Mais à partir de quand prend-il des cours de théâtre ? Bien qu’il a très peu de réplique et que son jeux consiste à se montrer avec ou sans vêtement. Avoir un beau corps ne suffit pas. Aider de ces comparses, il va progresser, je n’en doute pas. Est-ce l’objet de ce spectacle ? N’existe-t-il pas de bel homme jeune et bon comédien ?

PieceGalerie.2588.image.710x0

Un spectacle gay-friendly qui a trouvé des spectateurs mais tous ont-ils été conquis ? En tout cas, je ne l’ai pas été beaucoup. Je déteste les clichés et l’écriture facile, trop présentes pour moi ici, ce qui est bien dommage. Le temps a passé trop doucement me forçant à regarder ma montre, un signe qui ne trompe pas.

Sans Valentin, De et mise en scène Jocelyn Flipo, mise en scène Léon Vitale. Avec Mathieu Coniglio, Thomas Jacob, Yohan Genin, Comédie de Paris, 19 janvier 2015, © Fabienne Rappeneau

© Fabienne Rappeneau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s