Tous des malades – Palais des Glaces

ob_2fb125_captureLe Palais des Glaces accueille pour l’été Tous des malades  avec Marion Game (Scènes de ménage) et Alexandre Pesle (Caméra Café) en tête d’affiche. Une histoire folle qui se déroule dans une pharmacie avec des situations bien étranges. Ne prenez pas de somnifère avant, on va vous en fournir sur place.

C’est dans une salle un quart pleine que je m’installe. Signe annonciateur de ce qui allait suivre ? La chaleur et jour en semaine, ne rameute pas forcément le public à foison. Je l’avais cru avant. Puis le noir se fait et l’histoire peut débuter. Dans une pharmacie sur Bordeaux, un pharmacien séducteur suite à un important orage se retrouver coincé avec son amante qui travaille avec lui, sa belle-mère, un curé, une séduisante commercial et un homme tombé du toit par hasard qui voulait aller tuer sa femme qui le trompe.

1849601-marion-game-filage-de-la-piece-tous-950x0-3
Un ensemble de personnage assez hétéroclite, peut-être trop d’ailleurs. Car chacun y va avec ces blagues tendancieuses et bien lourdes. Trop lourde. Un curé (Bertrand Nadler) qui fait du rap à l’église et couche avec des femmes. Un client régulier de la pharmacie car il vient acheter des préservatifs. Une préparatrice (Virginie Ledieu) qui couche avec son patron, blonde et totalement gourdasse. Une commerciale (Sévy Villette) allumeuse et profiteuse, prête à tout pour vendre son Bandox. Une belle-mère (Marion Game) méchante et cruelle qui a un comportement à l’opposé de son état naturel suite à l’absorption du Bandox. Le mari de la propriétaire de la pharmacie (Alexandre Pesle), séducteur qui couche avec toutes les belles femmes qui passent. Et enfin, un homme (Jean Fornerod) qui veut tuer sa femme qui le trompe qui tombe du ciel avec une arme à feu. L’arme va passer de main en main et va faire du chantage aux autres.

 1849634-jean-fornerod-alexandre-pesle-marion-950x0-1

Quand j’apprends qu’Alex Goude, présentateur exaspérant de La France a un incroyable talent a co-écrit la pièce avec un de ces amis, Jean-Jacques Thibaud, je comprends mieux l’humour de la pièce. Au bout de 20 minutes l’envie de regarde ma montre se fait sentir. Les blagues sont trop longues, trop faciles, trop répétitives… Trop et puis ces rajouts pour faire du remplissage. Que vient faire une chorégraphie de Thriller de Michaël Jackson en plus non travaillé et non aboutie ? Pourquoi un canard avec un parachute tombe du plafond de la pharmacie ? L’ennui arrive trop vite et les coups d’œil à ma montre plus fréquents. Les rires se font moins et une bonne partie de la salle reste comme moi, perplexe.   

 capture_decran_tous_des_malades_2

Par chance la mise en scène dynamique et surtout l’excellent jeu des comédiens sauvent le massacre. J’ai adoré le travail de Marion Game qui a une justesse de jeu et une présence assez surprenante. En plus, malgré un personnage . Heureusement, qu’il y a cela pour trouver l’intégralité du spectacle sans intérêt. Toutefois, cela ne change à l’ennui profond des 1h15 de représentation car ma seule satisfaction fut d’être sortie de la salle. Par chance, Tous des malades va tomber dans les oubliettes de ma mémoire avec les autres nanards du genre. 

www.tous-des-malades.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s