Un océan d’amour – Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione

Capture d’écran 2015-05-23 à 09.32.08

Une bande dessinée qui met en boîte l’Amour. Quand un breton prend la mer et que cette dernière l’emmène loin, il va tout faire pour revenir à sa Bretagne. Et quand sa bretonne ne le voit pas revenir, elle va tout faire pour le retrouver, quitte à aller à Cuba.

Ce petit couple vit ensemble depuis très longtemps. Ils ont développé leurs habitudes de vie. Elle fait des crêpes tous les jours et prépare une boîte de sardines à son mari lorsqu’il doit prendre la mer. Lui, il se lève et déguste la bonne crêpe avant de partir à la pêche. Mais ce jour là, il partit à la pêche avec son ami et un gros bateau les percuta. Son ami a pu s’en sortir toutefois lui décida de rester sur le bateau qui chavira. Et l’emmena dans des aventures plus improbable et surprenante à la fois. De son côté, sa femme morte d’inquiète va voir une voyante et prie la vierge. Tout lui dit de partir à Cuba, car c’est là bas qu’elle retrouvera sa moitié. Sur la route, elle va faire des crêpes sur un bateau de croisière, va rendre populaire le crochet et elle va même rencontrer Fidèle Castro. Des moments incroyables touchants et drôles se succèdent pour au final pouvoir se retrouver et s’aimer.

Capture d’écran 2015-05-23 à 09.34.06

 

Cette bande dessinée est un petit bijou de beauté et de douceur. La première originalité est le fait qu’il ni a aucune parole. Les images se suffisent à elles même et quelles images en plus. De sublimes dessins magnifiquement peints qui donnent un volume agréable à l’histoire et à la lecture. Je suis restée un moment à observer la double page avec le bateau qui tourne en rond. J’ai trouvé cela très beau car dedans on voit le mouvement, les nuances des nuages…  Et aussi cette fameuse mouette qui avait un bout de plastique autour du cou et qui se lie d’amitié avec le pécheur et qui vont se soutenir. C’est très touchant. Tous les personnages sont originaux et très attachants. Alors les pages se tournent avec un sourire innocent de satisfaction. Même la référence de la boîte de sardine est très bien trouvée on l’a voit sur la couverture et va venir régulièrement dans l’histoire.

Capture d’écran 2015-05-23 à 09.33.39

Une bande dessinée coup de coeur que j’ai vraiment adoré sous tout point de vue. L’originalité se trouve dans le dessin, dans la peinture et dans le montage de ce récit incroyablement improbable mais touchant et drôle à la fois. Ne passez pas à côté de se petit bijou.

Un océan d'amour - couverture2

0cd64a0978a05534f9592cb5bfd59abd

L’avis de Twenty Three Peonies , Livrons nous

Publicités

8 réflexions sur “Un océan d’amour – Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques littéraires | 22h05 rue des Dames

  3. Oui, une BD qui vaut le coup. Belle histoire, belles images, beaux dessins, et bel esprit. L’amour et l’océan. Quelle belle rencontre, quel univers… Et même sans parole, il y a des choses à dire, et à rêver.

  4. Pingback: Les vieux fourneaux – Tome 2 – Bonny and Pierrot – Wilfrid Lupano et Paul Cauuet | 22h05 rue des Dames

  5. Pingback: Qui ne dit mot – Stéphane De Groodt et Grégory Panaccione | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s