Regarde les lumières mon amour – Anne Ernaux

unnamed-9

Annie Ernaux adore l’hypermarché Auchan du centre commercial des Trois Fontaines de Cergy-Pontoise. D’ailleurs, elle va partager dans cet ouvrage, présenté sous forme de journal intime de jours de courses. Découverte d’un autre œil cet espace de mixités sociales aux codes sous-entendus.

Elle écrit : «Voir pour écrire, c’est voir autrement». Et en effet, beaucoup de gens vont faire leurs courses avec leurs rituelles dans ces hypermarchés qui s’ouvrent dans toute la France. Mais regardez-vous vraiment ce qui vous entoure dans ces espaces cloisonnés et pensés juste pour que vous consommiez ? Annie Ernaux y pose un autre regard et aussi des interrogations qui vont me pousser à regarder autrement le Monop  à côté de chez moi. Elle y décrit des rendez-vous, des codes d’échanges, la communication du magasin sur certains produits et pas d’autres, l’attente envers la caissière qui ne va jamais assez vite…. Aussi les différentes populations qui viennent, se mélangent, se côtoient sans se voir quelle que soit la question de statut sociale, d’argent, d’origine, de couleur de peaux, de langues, de voile… Car il n’en n’existe pas beaucoup des espaces de partages multi-ethniques et sociales.

Alors en effet, je ne vais que très rarement aux supermarchés qui sont bien trop loin de chez moi. Dans le Monoprix, je ne sympathise pas avec les autres clients et j’engage rarement la conversation. Mais je reconnais de vue la plupart des employés que je salue toujours et avec qui parfois j’échange sur des banalités. Mon père, lui prend, l’hypermarché pour un lieu de socialisation. Il discute avec d’anciennes connaissances, des inconnus dans les rayons, les vendeurs de produits frais et bien entendu la caissière. L’image d’un lieu que je trouve souvent assez distant et pourtant il y a quelque chose convivial possède une importance certaine pour beaucoup de gens. Rituel de vie, d’échange, d’espoir, de tranquillité… les courses cachent au final d’autres messages que celui de simplement aller se nourrir.

Une petite tranche de vie originale et sympathique entre deux romans à lire. Parfois, une porte s’entrouverte juste pour regarder autrement ce qui nous entoure. C’est un peu cela que m’a inspiré Regarde les lumières mon amour.

unnamed-8

unnamed-10

unnamed-9

unnamed-8

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Regarde les lumières mon amour – Anne Ernaux

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s