Le livre sauvage – Juan Villoro

unnamed-8
Juan, ou peut-être l’auteur, décide de nous raconter une aventure qui a changé sa vie lorsqu’il avait 13 ans. Ses parents divorcent et l’été arrive à grand pas. Il va être placé chez son oncle Tito, un vieil original qu’il n’apprécie pas trop. Mais dans sa maison se cache de fabuleux mystères qu’il va falloir découvrir.

La maison de Tito est remplie de livres partout et sont catégorisés de façon bien étrange. Pour s’approprier les lieux, les premiers jours il va se balader un peu partout aidé d’une clochette qu’il n’hésitera à faire teinté dès qu’il se perdra. Doucement, il entre dans l’univers de son oncle remplis de fabuleuses histoires autour des livres. Car ils se déplacent, s’effacent, se modifient selon le lecteur. Tito sait que Juan est un lecteur exceptionnel et lui, pourra attraper ce fameux livre sauvage.

Pour mener à bien cette quête, il va se faire aider par son oncle, Tito, à qui il s’attache énormément ; la fille du pharmacien, Catalina dont il est tombé amoureux ; Euphrosine qui s’occupe de la maison et fait de délicieux plats et bien entendu les trois chats. Cette aventure va les rapprocher et les livres vont leur délivrer de nombreux secrets. Plus jamais Juan ne verra un livre pareil et le plaisir de la lecture va devenir naturel et décuplé surtout lorsqu’on sait que c’est le livre qui nous choisit et non l’inverse.

J’adore tomber sur des romans parlant de l’univers des livres et des lecteurs. Alors quel plaisir de tomber sur ce roman au hasard, qui bien entendu voulait que je le lise pour apprécier les suivants. Les personnages sont attachants entre l’oncle complétement foufou qui invente de la cuisine en rapport à des romans célèbres et qui laissent de miettes partout, la cuisinière pleine de gentillesse et de bonté qui supporte la douce folie de l’oncle, la voisine, passionnée de livres et qui aime travailler avec ces parents, la petite sœur qui est certaine de discuter avec ces peluches et bien entendu le héros, Juan qui apprend à se connaître et s’écouter. Et le tout dans une maison remplie de livres et de pièces cachées.

Cette idée de livres qui bougent lorsqu’on ne le regarde pas m’a tout de suite séduite. En plus, certains sont cachés dans des catégories improbables. Et cette pièce plongée dans le noir avec des livres en braille qui accueillait les aveugles lecteurs de la famille. Quelle belle idée surtout que cet endroit est central dans le roman. Alors c’est toujours agréable de tourner les pages et de se plonger dans cette magnifique histoire très bien écrite pleine d’énergie et de positivisme. Et quelle fin en plus qui donne des ouvertures très plaisantes.

Même si le roman s’adresse à des enfants à partir de 10 ans, il n’y a pas d’âge pour apprécier ce roman plein de douceur et d’aventures. Lorsque je suis arrivée à la fin, je n’ai eu qu’une seule envie continuer à lire et prendre toujours du plaisir à la lecture.

unnamed-8

Publicités

Une réflexion sur “Le livre sauvage – Juan Villoro

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s