Les beignets de tomates vertes – Fannie Flagg

unnamed-5

 

Des beignets de tomates vertes de Fannie Flagg me tentait depuis bien longtemps. Puis un jour, il m’arrive dans la boîte aux lettres, gentiment envoyé par une copinaute, c’est un signe qu’il faut le lire, absolument. Alors prêt pour voyage dans l’Amérique profonde?

Evelyn Couch accompagne son mari Ed, à la maison de retraite de Rose Terrace pour qu’il puisse rendre visite à sa mère, Big Momma. Elle profite de ce moment pour se réfugier dans la salle des visiteurs et manger des sucreries. C’est là qu’elle va faire une rencontre qui va changer sa vie. Virginia Threadgoode, dit Ninny va lui raconter sa vie, dans le café au bord d’une voie ferré, en Alabama. Au début, cette petite mamie l’ennuie puis doucement elle s’attache à elle et écoute vraiment les histoires qu’elle lui raconte. Les personnages deviennent fascinants et elle veut tout savoir d’eux. Tout comme moi d’ailleurs.

Le livre est structuré en petits paragraphes racontant une fois l’histoire à travers le regard de Ninny et la vie d’Evelyn, puis à travers La gazette de Weems et enfin un plongeon direct dans l’histoire du Whistle Stop Café. Les personnages hauts en couleurs se succèdent et je veux apprendre à les connaître. Je les adore tous. Les aventures sont pleines de rebondissements. Ce qui lie l’ensemble des personnages c’est cet amour bienveillant permanent. Car malgré la présence du racisme, du Ku Klux Klan, que le pays vivent une crise très grave…. chacun se soutient et donnent un sourire pour avancer chaque jour.

Difficile de raconter toutes les histoires car cela risquerait d’empêcher les futurs lecteurs de tomber sous le charme des personnages tellement vrais et authentiques. La lecture se fait doucement pour apprécier des moments de joie, de contrariétés et de blessures. Toujours un vent d’humanisme et de bonté souffle entre les pages de ce romans incroyable et plein de douceur. Les pages se tournent et rarement un sourire de bien être part car les mots délicats et très bien choisi mettent du baume au coeur sans tomber dans l’émotion facile et gratuite. En plus, à la fin du roman, on peut retrouver les fameuses recettes citées dont celle des beignets de tomates vertes. Alors pourquoi ne pas se laisser tenter?

Un livre où des femmes sont au coeur de tout, à l’écoute et à l’action. Pas de peur, juste du courage qui se transmets et donne envie d’avancer. Comment ne pas adorer ce roman qui donne envie de vivre et de profiter de chaque instant?

bilan-coup-de-coeur

Publicités

23 réflexions sur “Les beignets de tomates vertes – Fannie Flagg

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Le challenge USA revient | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Wake up America – Tome 2 – 1960-1963 – Nate Powell, John Lewis et Andrew Aydin | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s