Je vais mourir cette nuit – Fernando Marias

unnamed-6

 

Le litre, Je vais mourir cette nuit de Fernando Maria peut surprendre. On peut se dire, encore un roman triste et dépressif sur une personne qui va se suicider. Mais pas du tout. L’auteur va nous prendre directement dès la première page par surprise et il va bien être difficile fermer le roman sans en savoir la fin.

Ici, tout est question de vengeance. Le 24 décembre 1990, Delmar reçoit une lettre-fleuve. A sa grande surprise, elle va être rédigé par un homme qu’il a mis en prison seize ans plus tôt. Mais ce n’était pas un homme ordinaire, pas un criminel comme on peut l’imaginer. Il fait partie d’un groupe qui mise sur l’avenir pour gagner de l’argent. Comme par exemple, faire écrire à Dostoïevski une biographie en échange de ne plus avoir de dettes et ce livre sera conservé jusqu’au moment dans le temps où il atteindra sa plus grosse valeur. Alors avant de se suicider, Corman, a mis en place une terrible vengeance contre ce policier et va lui demander pour clôturer ces années de déchéance de se suicider.

Cette longue lettre raconte la vie de Delmar point par point avec détails, les rencontres qu’il va faire et sa longue et douce chute dans les abîmes. Il va perdre sa main, perdre son travail, perdre sa femme, perdre sa maison, perdre son amante, perdre sa fille, perdre ces amis et avoir pour unique compagnon d’infortune l’alcool et la drogue. Une chute dans la noirceur où tout a été calculé avec minutie. Comment le croire? Mais surtout comment ne pas le croire vue l’exactitude où presque des faits relatés? L’horreur et la peur le saisissent et même le vin n’arrive pas tellement à le rassurer. A t’il vraiment le choix alors de son avenir? La mort l’attend t’elle vraiment au coin de la rue à cette veille de Noël?

Un récit incroyable avec une magnifique plume. L’horreur côtoie la fascination pour une histoire vraiment incroyable et surprenante. Un auteur espagnol qui n’hésite pas à utiliser la mort et la dureté de la vie pour son récit autour d’une longue lettre qui m’a totalement bluffée. Une vengeance terriblement cruelle et avec un machiavélisme réfléchit et travaillé. L’auteur a vraiment une imagination très surprenante et déroutante. J’ai eu bien des difficulté à m’arrêter de lire car j’avais envie de savoir ce qui allait se passer et que ferait Delmar à la fin de la lecture de la lettre. La lecture finie, il m’a fallu digérer un bon moment le livre pour en commencer un autre. Pas de doute, ce roman a toute sa place dans ma bibliothèque.

Un livre saisissant qui ne pourra pas vous laisser indemne. Il vous prend par la main dès la première page et à bien des difficulté à vous la laisser lorsque vous arriver à la dernière page.

Coup de coeur de la librairie Le livre et la tortue

bilan-coup-de-coeur

Publicités

3 réflexions sur “Je vais mourir cette nuit – Fernando Marias

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Un très bon souvenir de lecture il y a pourtant quelques années déjà … j’avait trouvé terrible comme un bon thriller !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s