En attendant que le vent tourne – Blaise et Robin Guinin

unnamed-12L’enfance amène à de nombreuses questions et surtout de nombreux souvenirs. Le narrateur adulte décide de partager un souvenir de vacances avec ces amis. La peur et la bêtise amène forcement à des choix qui sont rarement judicieux.

L’histoire
Pierrot, Xavier et Florentin se retrouvent l’été pour partager des bons moments entre amis en pleine nature. Lors d’une ballade, il trouve un arbre et décide alors d’y construire une cabane. D’ailleurs, il trouve même un fauteuil dans une décharge. Xavier doit passer une semaine chez son père. Pendant ce temps, les deux garçons vont monter la cabane en pensant lui faire la surprise lorsqu’il rentrera de vacances. Mais voilà, lorsqu’il le découvre, fou de rage, il détruit la cabane. Au lieu de se dénoncer lorsque ces amis découvre le chaos, il préfère accusé les jumeaux Brossard et la charmante Lucie qui les avaient embêter plus tôt. Pierrot va aller jusqu’à agresser la pauvre jeune fille car les autres le raillaient alors qu’il l’aime bien. Puis au final, sur les conseils d’une grand-mère Xavier va annoncé à Florentin que c’est lui le coupable et non les jumeaux, alors ils vont faire la paix et jouer ensemble. Pierrot n’a pas été dans la confidence alors il veut se venger de tous et alors il va mettre le feux comme il pensait le faire avec ces amis. Ils attendaient juste que le vent tourne.

unnamed-13

Mon avis
J’ai fait ce choix de bd grâce au graphisme que j’ai trouvé très délicat tout comme les couleurs. Pensant lire une bande dessinée jeunesse remplie d’innocence et de douceur, ma déception est bien vite arrivée. Trois gamins suite à la déception et à l’ennui se mettent à la violence gratuite, de la méchanceté jusqu’à aller à la pyromanie en trouvant cela tout à fait normal. D’ailleurs, les auteurs trouvent cela normal à cet âge de penser et agir ainsi. Les trois garçons se font corriger d’avoir incité et d’avoir battu une petite fille sans défense car elle en a parlé à son père. Mais c’est tout. Alors on raconte juste une histoire et puis c’est tout. Pas de jugement. Les gamins ont le droit de faire n’importe quoi et c’est tout à fait normal. D’ailleurs, ont-ils changé en grandissant? Le problème d’égo et de narcissisme est toujours présent quelque soit l’âge et le couvert de la jeunesse me semble trop facile.

Une grosse déception de lecture qui a gâché le travail graphique. Pour voir des gens qui font n’importe quoi et qu’importe les gens, je n’ai qu’à lire la presse et me balader dans la rue. La prochaine fois, je lirais la quatrième de couverture et je réfléchirai avant de faire l’emprunt.

en_attendant_vent_extrait

Publicités

2 réflexions sur “En attendant que le vent tourne – Blaise et Robin Guinin

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques littéraires | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s