Whiplash ou la rencontre d’un homme avec sa passion pour la batterie

345974Quoi? Tu aimes la batterie et tu n’as pas été voir Whiplash? Non, Nabilla n’aurait pas pu dire une chose aussi intelligente. Elle préfère vendre du vide à des gens qui aime cela. Mais vous, vous aimez vous remplir de belles choses et de bons sons. Alors pourquoi pas découvrir ce film surprenant sur le surpassement de soi dans une passion?

Whiplash est sorti sur les écrans en France le 24 décembre 2014, et deux mois plus tard, on peut encore le découvrir sur les écrans. Voilà le premier argument de qualité de ce film. Puis il a reçu 14 prix et 17 nominations. Sinon, il faut le voir pour en être certain.

whiplash-international-poster

Andrew Neyman (Miles Teller), 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération. Il ne vit que pour la batterie. Pour vivre son rêve, il va étudier au sein d’un des meilleurs conservatoire de Manhattan. Il va être repéré par Terence Fletcher (J.K. Simmons), un grand nom de la musique qui cherche de nouveaux musiciens pour son orchestre. Par contre, ce mec se compote avec cruauté avec ces élèves afin soit disant de les pousser vers l’excellence et d’aller au delà de leurs limites.

Whiplash

Alors Andrew va pendant des heures s’entrainer pour être le meilleur jusqu’au sang d’ailleurs.

2014, WHIPLASH

D’ailleurs, même après un accident de voiture, il va essayer de jouer mais malheureusement son corps ne va pas être d’accord. Il va y avoir une rupture avec la musique jusqu’au jour où il va rencontrer par hasard à nouveau son prof qu’il a fait virer de l’école. Ils vont discuter comme des adultes et il va même lui proposer d’intégrer son groupe car le batteur a du partir. Bien entendu, c’était pour mieux l’humilier devant tout les professionnels de la musique car il sait que c’est lui la balance. Et là, se produit quelque chose de surprenant. Alex prend son courage à deux mains et va jouer de la batterie au delà de ces propres limites et va en époustoufler plus d’un. Moi, la première d’ailleurs.

Whiplash-7121.cr2

Damien Chazelle voulait absolument faire ce film mais le budget n’était pas au rendez-vous. Alors il en a fait un court-métrage et l’a présenté au festival des courts de Sundace. Très remarqué, il gagne le prix du jury dans la catégorie « U.S. Dramatic ». Avec l’argent récolté, il décide alors d’en faire un long métrage qu’il va tourner en 19 jours et le présenter à nouveau au festival de Sundace dans une autre catégorie. Il va remporter les prestigieux Grand Prix du jury et Prix du public de la sélection « US Dramatic ». A partir de ce moment, le succès auprès des professionnels et du public ne va pas cesser.

site-cover-whiplash-fan-art-LOW

J’ai été bluffée par l’excellent jeux des comédiens où la tension est palpable à chaque scène. Et que dire de Miles Teller qui a tout de même jouer plus de la moitié du film. Batteur depuis ces 15 ans, il a pris des courts intensifs de batterie pour être au plus proche de ce personnage qui respire batterie. Accompagné par la façon de tourner dynamique de Damien Chazelle qui doit vouer une passion aux instruments de musique. Magnifiques plans sur les instruments, sur des détails qui donnent un charme certain.

whiplash3-7be6e

Un film étonnant qui m’a totalement conquise. C’est avec un délice que j’écoutais le son qui est sublime, que je ronchonnais contre ce mec sans coeur, car j’étais émerveillé de la volonté de se surpasser pour devenir le meilleur. Je suis même restée après le film, juste pour écouter le son du générique de fin et pas totalement jusqu’au bout. Ainsi en partant, je pouvais poursuivre l’écoute d’un son de ma mémoire. Bref, un gros coup de coeur alors laissez tomber le nanard de la semaine et branchez vos oreilles sur Whiplash.

maxresdefault

Lire l’avis du Ranch sans nom, vous serez convaincu, vraiment 🙂

Publicités

11 réflexions sur “Whiplash ou la rencontre d’un homme avec sa passion pour la batterie

  1. Ce film m’a beaucoup plu, même si la morale qui en ressort n’est finalement pas très morale… les acteurs sont tr nons et comme toi j3 beaucoup aimé la bande son.

    • Au final, son travail paie car il n’aurait jamais été aussi bon si le prof ne l’avait pas poussé au bord de ces limites. Et à la fin, il prouve qu’il est peut-être le meilleur jeune artiste et qu’il a failli passé à côté de lui. 🙂

  2. Quel immense film. Je m’en souviens encore.
    Le noir se fait. The End. La lumière réapparait. J’ai envie d’applaudir, de me lever, de hurler ma joie, ma rage. J’ai envie surtout de ma rassoir, vider que je suis par tant d’énergie et d’émotions. J’ai envie de rester là pour suivre la séance suivante.
    Mais maintenant, j’ai la BO ! Avec les images dans ma tête…

      • Ah oui, aussi.
        J’ai autant adoré le film que cette batterie rythmant les longues traversées de l’envers du théâtre.
        Birdman, Grand film, grande musique.
        Deux points communs avec Whiplash…

  3. Pingback: Le challenge USA | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: Cinéma américain | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s