Marie-Lune, Tome 1 : Je dépense donc je suis – Yllya et Sylvia Douyé

Marie-Lune-Tome-1-Je-Depense-Donc-Je-Suis-YllyaSylvia-Douye4ème de couverture
Les aventures dépensières et top branchées d’une ado qui a plus d’un tour dans son sac !Nom : Marie Lune. Passion : Le shopping. But ultime : choper le dernier sac Golce et Dabana en vente dans sa boutique favorite. Celui qui collera pile-poil avec les bottes Padra qu’elle n’a pas encore achetées, mais dont elle espère qu’elles colleront pile-poil avec son sac ! Il faut dire que les poches de Marie-Lune ne sont pas assez grandes pour tout l’argent que son industriel de père donne à sa fifille chérie ! Mais la vie de Marie-Lune n’en est pas pour autant facilitée, car toutes ses copines, elles aussi enfants gâtées rivalisent d’ardeur dans l’art d’être le nombril du monde…Construits en gags d’une page tout en offrant une intrigue au long cours, Marie Lune c’est la plus glamour des séries d’humour ! Mais également une série qui nous présente le quotidien une ado tendre et terriblement attachante !

Capture d’écran 2015-01-23 à 09.54.17

 

Vent d’Ouest propose une série pour les adolescentes qui adore le shopping sous le personnage de Marie-Lune. Mince, obsédé par le régime, ses passions se résument à son apparence et faire du shopping. Un peu léger?

Le titre donne le ton : Je dépense donc je suis. Vous avez deviné le sujet qui va être abordé à chaque page? Le shopping. Alors déjà que les filles totalement superficiels qui n’ont que comme hobby s’acheter des fringues et du maquillages m’insupportent. Surtout quand elles ajoutent que lire ne sert à rien car juste le apparences comptent. Alors lire une bd qui ne parlent que cela, qu’elle ennuie.

J’ai tenu bon jusqu’au bout de l’histoire malgré que je me suis ennuyée ferme sur les séances d’achats de fringues, de chaussures, de sacs… Heureusement qu’ils ont essayé de faire un minima d’histoires avec une soeur qui est elle plutôt raisonnable et un père qui un multi-milliardaire qui vend du papier-toilette. Mais cela ne suffit pas du tout à sauver la bd de la superficialité.

Bref, si vous souhaitez une bonne lecture légère et intéressante, il faut passer son chemin. A moins que vous aimez les récit de shopping, de shopping et de shopping, là vous serez comblé.

9782749304878_p_2

 

9782749304878_p_1

Publicités

4 réflexions sur “Marie-Lune, Tome 1 : Je dépense donc je suis – Yllya et Sylvia Douyé

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques littéraires | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s