Rébétiko – David Prudhomme

images

Tu sais qui est le général Métaxas? Il a décrété la loi martiale à la suite des grandes grèves communistes du 4 août. Il a pris le pouvoir, fait de ce pays une dictature. C’est un fasciste, tu sais, un de ces hommes qui apprécient ce qu’est en train de faire Hitler en Allemagne, Mussolini en Italie, Franco en Espagne… 
Métaxas condamne un amollissement moral de notre société, supposée décadente… Sa propagande désigne les coupables de cette prétendues immoralité… et l’impute à cette part d’Orient qui habite en nous. Il dit qu’il va laver la grève de toutes influence turque. (…) Mais, tu le sais bien, rébète, vous servirez de symboles. Oui, vous êtes ses premières cibles. Boucs émissaires idéaux. Personne ne vous regrettera… Vous, et vos trafics. Vous, la voix des exilés de Turquie… Coupables d’unir Orient et Occident en un chant hypnotique. Vous vous appelez vous-mêmes des derviches!
Votre musique résonne comme l’écho de la grande catastrophe de 1922. C’est insupportable aux fascistes! que cette défaite enfante… un chant! Ils veulent régler le solde de cet échec alors ils commencent par en effacer la voix.

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49

4ème de couverture
Fin des années 30, en Grèce. La dictature militaire s’installe et les libertés fondent comme neige au soleil. L’esprit frondeur de Stavros, amateur de jolies filles, de hachisch, (et vendeur occasionnel) a du mal à se plier aux lois en vigueur. Il retrouve son ami Markos à sa sortie de prison. Ensemble, autour d’un narguilé, ils refont le monde, avant d’aller jouer et danser le rebetiko toute la nuit au son du bouzouki.
Il fallait l’invention et l’élégance naturelle de David Prudhomme pour réussir à restituer l’ambiance des bouges d’Athènes dans les années trente, et l’atmosphère électrique qui y régnait. Pour ce récit, David Prudhomme puise son graphisme noir et charbonneux aux sources du cinéma néo-réaliste italien.
Quant à cette musique populaire grecque d’avant-guerre, elle est dans Rebetiko ce que Casque D’Ora été aux guinguettes du bord de la Marne : omniprésente et le moteur essentiel du récit.

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49

La médiathèque a proposé une thématique sur la musique et j’ai prie ce livre par hasard. Le rébétiko ne m’évoquait rien de spécial. La lecture de cette bd m’a emmené dans un autre univers. En plein coeur des années 30, sous la dictature de Métaxas, le rébétika est interdit sur les ondes, dans les bars, dans les rues. Ils se font persécuter par la police et les habitants. On se retrouve juste pendant cette période. La musique est l’essence de vie de ces immigrés venue de Turquie. Ils apprécient être ensemble, de partager ce moment. Mais tout tourne mal.

L’esprit du rébétiko survit grâce à des personnes qui les enregistrent et emportent leur musique partout. A partir de ce moment, j’ai moins aimé la bande dessinée qui pour moi ce finissait trop vite. Les choses ont prie du temps à s’installer pour finir vite fait, un peu bâclé.

Je suis très contente d’avoir découvert un nouveau genre musical, son importance dans la culture grecque. Mais si je veux poursuivre sa connaissance va valoir que wikipedia et autres viennent à ma rescousse.

Blog sur rébétiko : bderebetiko.blogspot.fr

Lire l’avis de Grigrigredin

challenge-des-notes-et-des-mots-4challenge-2

Publicités

6 réflexions sur “Rébétiko – David Prudhomme

  1. Pingback: Challenge Des notes et des mots – Réussi | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge 100 livres en 2013 | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Des notes et des mots : le challenge |

  4. Cette BD m’a été fortement conseillée par un libraire BD. Je ne m’étais pas rendu compte que cela parlait de musique ! Je vais essayer de ne pas tarder à la lire et la proposer aussi dans ce challenge. (j’essayerai aussi de ne pas oublier de citer le lien vers ton article !)

  5. Pingback: Challenge Des notes et des mots : le bilan des deux ans |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s