Little Joséphine – Raphaël Sarfati et Valérie Villieu

images-1

Little Joséphine
Raphaël Sarfati et Valérie Villieu
Editeur : La boîte à bulles
Collection : Contre coeur

Le sujet des maladies neurodégénératives reste sensible et peu abordé dans la bd. Raphaël Sarfati et Valérie Villieu mettent en images et en texte l’histoire d’une femme, Joséphine.

On estime à 800 000 personnes en France touché par la maladie d’Alzheimer. Joséphine, est un bout de femme de plus de 80 ans, et son souci, c’est sa mémoire. Elle oublie qui elle est, où elle est et les choses simples du quotidien. Virginie Villieu est infirmière, elle connaît le quotidien de ces personnes et la difficulté de les ancrer dans la réalité.

Avec des collègues, par le biais de l’échange et de l’humour, ils essaient de créer un lien. Cela peut paraître déstabilisant de travailler avec des gens égarés. Il faut trouver un chemin pour accéder à l’autre. Cette approche ne dépend pas que d’eux, puisque d’autres personnes interviennent dans le quotidien comme les aides ménagères. Ces dernières, préparent à manger le midi et soir, mais surveillent assez rarement que la personne mange. Et c’est rarement les même personne qui passent chaque jour.

Le combat reste d’installer un climat global cohérent pour Joséphine. La mise sous tutelle n’aide pas au contraire, puisque ces personnes responsables portent peu d’intérêt aux personnes comme identité propre au lieu d’un numéro de dossier. Puis la maladie progresse vite. Un jour elle part de chez elle. On l’a place à l’hôpital. « J’nai nulle part où aller… faut prévenir mes parents. » La déchéance va débuter, suite à un moment de panique d’une auxiliaire de vie qui contact les urgences médicales. Le médecin l’hospitalise. Elle reste assise sur un fauteuil sur lequel on l’attache dans une chambre froide. Puis on la déplace dans un service de moyen séjour. Beaucoup de changements qui nuisent au fragile équilibre qui auront raison de ce petit bout de femme.

Une magnifique bd rempli de douceur et d’espoir malgré de rudes difficultés. La détresse de ces personnes perdues en elle-même face à un système qui est dépersonnalisé et inhumain. Quelques personnes sortent de ce lot comme Virginie qui a choisi ce métier et qu’il l’aime. Elle apprécie le contact avec ces gens et de devoir trouver la méthode pour créer ce pont pour faire un lien. Un jolie témoignage, magnifiquement raconté.

Feuilleter la bd : DigiBiDi

Prix 
Prix du Jury Œcuménique de la BD 2013

challenge-2

Publicités

2 réflexions sur “Little Joséphine – Raphaël Sarfati et Valérie Villieu

  1. Pingback: Challenge 100 livres en 2013 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Métamorphose en bord de ciel – Mathias Malzieu | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s