Le magasin des suicides – Jean Teulé

imgres

Marre de la vie? Envie de mettre fin à vos jours mais vous ne savez pas comment? Alors dirigez-vous dans le Magasin des Suicides, boulevard Pierre Bérégovoy. Leur slogan vous convaincra de franchir les portes : « Vous avez raté votre vie? Avec nous, vous réussirez votre mort!« .

La famille Tuvache vend depuis 10 générations des ingrédients et objets pour se suicider. Il y en a pour tous les goûts. Vous pouvez choisir une corde tressée maison en chanvre, un kit de pommes empoisonnées, une lame rouillée, un poison tactile ou olfactif ou un baiser empoissonné avec le death kiss. Et si vous avez besoin d’un conseil, la famille pourra avec sourire vous aidez à trouver la mort qui vous conviendra le mieux.

Le plus de la famille est aussi l’innovation. La famille se compose de trois enfants qui chacun à leur manière créent pour surprendre au mieux les clients. Il y a un public toujours à toucher vu le nombre de personnes qui se rate. « – Les statistiques de l’an dernier : un suicide toutes les quarante minutes, cent cinquante mille tentatives, douze mille mort. C’est énorme. – Oui, c’est énorme, le nombre de gens qui se loupent. Heureusement qu’on est là…  »

Alan le dernier de la famille, lui aime la vie, l’amour et le bonheur. Il est un peu la honte de sa famille. Malgré qu’il regarde le journal télévision, il voit le côté positif de chaque chose. Ces parents l’on envoyé dans un camp de kamikaze dans lequel il s’est fait viré. Mais son sourire charmeur conquière au fur et à mesure la famille qui commence à voir la joie de vivre. La boutique se transforme en lieu de vie et d’espoir pour un lendemain meilleur. Au fur et à mesure des pages, chaque personne de la famille, jusqu’au père, le plus réticent, change de mentalité et s’épanouie dans le bonheur, jusqu’à imaginer de changer de métier. Mais au summum du bonheur, voilà le drame qui clôture le livre. Une fin qui me laisse dans une grande incompréhension. Pourquoi finir aussi tristement alors que le livre se construit comme un essor de bien être? Pourquoi laisser le lecteur dans le désarroi? Où est-ce que j’ai mal perçu la fin? La moral reste t’elle la mort vous va bien? ou l’espoir doit rester?

Je reste très partagé malgré une deuxième lecture du livre avec un gros soupçon de tristesse.

Le magasin des Suicides
Jean Teulé
Editeur : Editions Libra Diffusio
Nombre de pages : 145

Cinéma
Sorti en salle le 26 septembre 2012, réalisé par Patrice Leconte.

Du même auteur
Heloïse, ouille!

challenge-2

Publicités

4 réflexions sur “Le magasin des suicides – Jean Teulé

  1. Pingback: Challenge 100 livres en 2013 « 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Les romans au cinéma | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Heloïse, ouille! – Jean Teulé | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: Le magasin des suicides – Domitille Collardey et Olivier Ka | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s